75 % des GES avant la sortie de la ferme : le système de production est plus impactant que le transport

18228.hr - Illustration 75 % des GES avant la sortie de la ferme : le système de production est plus impactant que le transport
Crédit photo : Björn Wylezich - stock.adobe.com

Une part croissante de la population mondiale dépend des importations. En 2020, 20 % de la population mondiale dépendait du commerce international pour, au moins, un tiers de ses besoins caloriques. Le changement climatique, la diminution du foncier (urbanisation), la pression démographique accentueront certaines dépendances. Le transport est responsable de 15 % des émissions de gaz à effet de serre liées à l’alimentation. « Il n’est pas nécessaire de restreindre le commerce international des produits alimentaires. Les accords commerciaux comportent désormais des clauses environnementales. Il y a des garde-fous », prévient Catherine Laroche Dupraz, de l’Institut Agro Rennes-Angers. « À l’échelle mondiale, 75 % des émissions de GES des produits agricoles sont réalisées avant la sortie de la ferme. Au final, les modes de choix de production (et de consommation), la réduction des pertes et gaspillages comptent davantage que la distance qui sépare le lieu de production du lieu de consommation pour le bilan des GES »….

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article