Influenza aviaire: les règles s’assouplissent

15764.hr - Illustration Influenza aviaire: les règles s’assouplissent

La « stabilisation » de l’épizootie d’influenza aviaire a conduit le ministère à alléger certaines mesures de prévention et de surveillance. Selon l’instruction technique du 18 avril qui détaille les mesures, l’assouplissement des règles vise à « permettre à la filière avicole de se rapprocher de son mode de fonctionnement de routine, tout en maintenant une vigilance constante ». 3 jours à plus de 22 °C Première mesure : dans les zones indemnes, les palmipèdes « pourront être autorisés à sortir en parcours extérieur réduit » (avec ou sans filet) en cas de fortes chaleurs. Cette autorisation sera accordée au niveau départemental si deux conditions sont remplies : une température maximale supérieure à 22 °C pendant trois jours consécutifs, ainsi qu’une « prévision sur sept jours présentant une moyenne des températures maximales journalières supérieure à 18 °C ». Une visite préalable d’un vétérinaire sanitaire et une déclaration à la préfecture sont obligatoires « dans certains cas » : exploitations situées en « zones à risque particulier » (ZRP, zones humides) ou en « zones à risque de diffusion (ZRD, bassins denses de l’Ouest et du Sud-Ouest), animaux âgés de 42 à 56 jours ». Deuxième mesure annoncée par le ministère le 19 avril : dans les Zones de contrôle temporaire liées à la faune sauvage  (ZCT FS) des Pays de la Loire, de la Bretagne et des Deux-Sèvres, « la surveillance des palmipèdes est allégée » (prélèvements hebdomadaires au lieu de deux fois par semaine, fin des chiffonnettes d’environnement obligatoires). Pas question de baisser la garde pour autant : « La vigilance de tous les acteurs doit être maintenue », rappelle la Rue de Varenne. Selon le dernier bilan au 16 avril, la France a comptabilisé 315 foyers en élevages en 2022-2023. Agra…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article