Augmentation de la production mondiale d’œufs

dd8391.hr - Illustration Augmentation de la production mondiale d’œufs
Des œufs blancs destinés habituellement à la fabrication d’ovoproduits ont été réorientés vers le marché de l’œuf coquille lorsqu’il en manquait en 2020.

L’année 2020 montre une divergence de marché entre une dynamique positive en œuf coquille et la fermeture de la RHD qui a impacté négativement les débouchés des ovoproduits. « En 2020, la production mondiale d’œufs de consommation (coquille) était de 76 millions de tonnes soit une augmentation de 1,6 % par rapport à 2019 », indique François Cadudal, directeur du pôle économique de l’Itavi lors d’un webinaire qui s’est déroulé le 26 mars. La Chine assure 30 % de la production mondiale, les USA sont derrière avec 19 % viennent ensuite l’Asie de l’Est et Sud-Est avec 14 % et avec 9 % l’Europe arrive en quatrième position. « La Chine est sur une dynamique de croissance de sa production avec + 4,8 % sur 2020. Le pays était en recherche de protéines afin de compenser la baisse de production porcine liée à la problématique de fièvre porcine. La production d’œufs progresse de 2,7 % au Mexique, 3 % au Brésil, 6,1 % en Thaïlande et de 1 % dans l’Union européenne (Royaume-Uni compris). La production baisse de 2,7 % en Russie et de 1,9 % aux États-Unis. » L’UE assure 31 % de la production mondiale d’ovoproduits Concernant les ovoproduits l’Union européenne (UE) et les États-Unis assurent chacun 31 % de la production mondiale. « Entre 2018 et 2019 la croissance de la production mondiale d’ovoproduits est de 3 %. En 2019, 7,8 % de la production mondiale a été transformée en ovoproduits. Ce ratio augmente de manière modérée depuis 2015 mais avec de fortes disparités. Aux États-Unis, 30 % des œufs sont transformés en ovoproduits, un chiffre qui monte à 35 % au Canada, dans l’UE et au Japon c’est 26 % alors qu’en Chine cela ne représente que 1,5 % », rapporte François Cadudal. En 2020, les échanges internationaux ont reculé de l’ordre de 10 %, les œufs coquilles sont en recul de 13 % alors que les ovoproduits affichent -5 %. Ces échanges représentent 1,6 % de la production mondiale…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Tags :
Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article