Nouvelles truies, nouveaux besoins nutritionnels

 - Illustration Nouvelles truies, nouveaux besoins nutritionnels
Les truies de nouvelle génération ont le potentiel génétique pour sevrer plus de 14 porcelets. L’alimentation et l’abreuvement doivent coller à leurs besoins.

Valoriser le potentiel de la nouvelle génération de truies n’implique pas forcément d’accroître les quantités d’énergie et de protéines dans l’aliment. D’autres facteurs agissant sur le métabolisme doivent être pris en compte. Le cap des 13 sevrés par portée est allègrement dépassé dans beaucoup d’élevages. Le challenge consiste à sevrer des porcelets lourds, homogènes, tout…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article