Coopératives

Dynamique, sécurisée et qualité : la filière bovin viande Eureden

Près de 80 éleveurs de bovins-viande ont assisté mercredi 21 septembre à la réunion technique au centre d’allotement de Glomel organisée par le groupement bovin-viande Eureden. Au programme de cette journée, de la technique, des échanges et de la convivialité.

Pour certains éleveurs c’était l’occasion de découvrir le centre d’allotement d’Eureden, la préparation sanitaire des animaux et de se former en nutrition ou sur la génétique. Pour nous, en tant que groupement, c’était l’occasion de donner la parole à nos éleveurs engagés avec le groupement pour comprendre leurs motivations à travailler avec Eureden et être à l’écoute de leurs attentes.

Lors de cette journée, l’atelier nutrition traité des périodes de transitions, de stratégie d’engraissement face au maïs atypique de 2022 et a présenté l’outil I-Farm Viande pour le suivi des performances d’engraissement et de naissage. L’atelier génétique était sur les orientations des choix en fonc­tion de chaque profil.

« Je suis sûr d’avoir un apport de broutards de qualité en quantité suffisante »

EARL de la Belletière : « Pour mon atelier de taurillons j’ai près de 30 broutards qui arrivent depuis le centre d’allotement de Glomel tous les mois. J’ai confiance dans la qualité des broutards qui me sont livrés, il y a un vrai suivi des animaux, ils sont pesés et les lots sont homogènes, j’apprécie cette qualité de service. » Océane complète : « C’est rassurant de s’installer en étant certain d’avoir un arrivage constant des lots. Sans oublier l’appui du service Projeco (pôle des stratégies économiques des exploitations) pour nous aider à monter notre projet de 100 places supplémentaires. »

« Un groupement dynamique qui m’assure des débouchés »

« J’aime vraiment le dynamisme du groupement, les réunions techniques, la présence des techniciens et la diversité des services (nutrition, végétal (échange céréale aliment), bâtiment, vétérinaire), ainsi que le partenariat avec Socopa. J’ai choisi de travailler avec le groupement car je pouvais engager mes animaux dans la filière Label Rouge sur plusieurs filières et avoir la satisfaction de faire un produit de qualité. Les filières proposées par le groupement sont sécurisées et je sais que tout est mis en place pour pérenniser mon exploitation et m’aider à dégager un revenu. Lors de cette journée technique j’ai pu découvrir le centre d’allotement de Glomel, voir leur façon de travailler et cela me conforte sur le soin qu’ils apportent à mes broutards. »

Étienne Mickaël, 60 mères blondes d’Aquitaine (56) et François Quelleux, technicien Nutrition bovin-viande.

« Le contrat c’est une sécurité pour les banques et l’éleveur »

Étienne Mickaël : « La sécurisation de mes revenus avec des contrats est primordiale en tant que JA, c’est pourquoi j’ai choisi de travailler avec le Groupement Bovin Viande Eureden, qui était déjà le partenaire sur l’exploitation familiale. C’est un vrai atout d’avoir du choix dans les financements pour avoir de la trésorerie. Les banques apprécient également la contractualisation qui sécurise le fonctionnement de l’atelier. Le contrat Mc Key (Mac Donald) me permet de valoriser mes JB laitiers dans une filière locale et d’avoir de la visibilité sur le prix de reprise de mes animaux. Je vais également engraisser un lot de broutards venant du centre d’allotement de Glomel. J’aurai l’accompagnement de mon technicien et du vétérinaire dans les premières mises en place de lots. Le vrai plus, c’est surtout le financement et le contrat sur 3 ans avec un prix minimum garanti et une revalorisation supplémentaire de 10 cts/kg de carcasse pour les nouveaux investisseurs. »

Jean-Yves et Cédric Gouiffes, 60 taurillons (29) et Jean-Yves Deslandes, service Projéco.

 « Une bonne écoute pour le bien-être des éleveurs »

Jean-Yves Gouiffes : « Le groupement aide à relancer la filière à travers ses filières et contrats et son suivi technique. Le travail fait avec Jean-Yves Deslandes pour nous accompagner et assurer le renouvellement des générations est capital. Le groupement est toujours là pour nous soutenir, peu importe la taille de notre exploitation, il y a une approche technique en nutrition pour être plus performant et améliorer nos marges. Il faut faire perdurer cet engagement et ne pas oublier l’Humain. »

Marine Rozec

Projet d’installation, d’engraissement de JB ou génisses croisées ? Nous recherchons des partenaires, contactez-nous au 02 98 25 33 79 ou contact.bovinviande@eureden.com

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer