Economie, marchés et gestion

Agriculteurs de Bretagne, 10 ans à porter la parole

Profitant d’une rencontre avec les consommateurs à Saint-Brieuc, les administrateurs d’Agriculteurs de Bretagne ont annoncé le programme de leur assemblée générale.

Mardi 5 avril prochain, au Palais des congrès de Saint-Brieuc (22), lors de son assemblée générale, Agriculteurs de Bretagne soufflera ses 10 bougies. « C’est tout de même une étape importante de la vie d’une organisation. L’occasion de se rappeler d’où nous venons et ce que nous avons construit. Même si le plus important n’est pas ce qui a été fait, mais ce qui reste à faire… », explique Danielle Even, présidente qui cédera sa place de responsable lors de l’évènement.

Festif et instructif

Outre les obligations statutaires et réglementaires de l’assemblée générale, cet anniversaire rassemblant adhérents et partenaires sera rythmé par une série d’animations. De la musique, mais aussi une intervention prometteuse du peintre performeur breton Héol. Deux grands témoins sont également invités. « Serge Zaka, agrométéorologue et chasseur d’orages, proposera une analyse du contexte climatique breton et rappellera l’importance de la parole scientifique dans la communication sur les changements climatiques. » Romain Pasquier, directeur de recherche au CNRS et enseignant à Sciences Po Rennes, abordera la nécessité de « cultiver de la confiance envers les dynamiques de développement local et régional des territoires, notamment en Bretagne, » face aux enjeux de transitions multiples.

Parler directement aux consommateurs

En amont de cette rencontre, pour marquer le coup, quatre membres du conseil d’administration ont participé à un échange informel et convivial avec les consommateurs, sur le port du Légué, jeudi 24 mars, à Saint-Brieuc. « Nous avons toujours prôné le circuit court en matière de communication. Ces consommateurs avec qui nous discutons sont aussi des citoyens, ainsi que pour certains des voisins… Nous démontons les idées reçues et parlons des réalités de nos métiers qui évoluent », termine Danielle Even. 

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer