Economie, marchés et gestion

LDC va reprendre Ronsard

En reprenant la société Ronsard, LDC annonce son intention de construire un abattoir neuf à Bignan suspendant pour une durée indéterminée le projet initialement prévu à Châteaulin.

Dans un communiqué daté du 27 mai, le Groupe LDC annonce son entrée en discussions exclusives avec le groupe Eureden en vue d’une reprise des actifs de la Société Ronsard, n° 4 du marché français, spécialisé dans l’abattage et la transformation de volailles en Bretagne, Aquitaine, Bresse et en Île-de-France. Le groupe Eureden privilégie un rapprochement avec le principal acteur français, dans le but de pérenniser la production avicole française. Sur la Bretagne, cela permettrait à Société Bretonne de Volailles (SBV), filiale de LDC, de compléter ses gammes en produits élaborés de volaille et son offre en volailles locales. Ce projet doit permettre le renforcement de la filière bretonne, la sécurisation des emplois dans les territoires et notamment ceux de Bignan (56), qui, sans quoi, auraient pu être menacés, et la reconquête du marché intérieur vis-à-vis d’importations en forte croissance depuis des années.

LDC a conclu un contrat d’approvisionnement avec les éleveurs de la coopérative Eureden, et prévoit la construction d’un nouveau site d’abattage à Bignan, indispensable pour assurer la compétitivité globale de la filière bretonne. En conséquence, au vu de cette opportunité mais aussi du volume d’investissements à réaliser, LDC est amené à faire évoluer ses orientations.

Le projet « Châteaulin 2 » suspendu

Le projet, initialement prévu à Châteaulin, est ainsi suspendu le temps de réaliser l’investissement à Bignan et de s’assurer de l’équilibre financier de ce dernier. LDC tient également à préciser n’avoir perçu aucune des aides financières promises par la Région Bretagne pour le projet dit « Châteaulin 2 ».

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer