ÉlevageSur abonnement

Ovin : Limiter les aliments à l’auge

Sébastien Bellec, à Plouray (56), modifie son système de production en misant sur le pâturage dès l’agnelage, pour économiser sur les concentrés et la quantité d’enrubannage distribués. 180 kg de concentrés par brebis, 5,8 kg de concentrés/kg de carcasse, selon les données de 2019, sans stockage possible sur la ferme. Pour réduire ces charges alimentaires, depuis 2…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer