ÉlevageSur abonnement

Quand le déficit énergétique impacte le cycle ovarien

Hélène Commeil est revenue sur l’anœstrus, le suboestrus et le repeat breeding au cours d’une journée technique organisée par le syndicat race normande. À l’origine de ces troubles de la reproduction, une cause majeure : le déficit énergétique. Vétérinaire conseil pour la coopérative Eureden, Hélène Commeil prend comme exemple un élevage de Normandes dont l’intervalle vêlage-vêlage…

Cet article est réservé aux abonnés numériques.
Pour lire la suite…
Connectez-vous ou Abonnez-vous

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer