Cultures

Féverole d’hiver : Désherber au plus près du semis

Le désherbage de prélevée de la féverole d’hiver est indispensable pour limiter l’enherbement de la parcelle pour cette culture peu couvrante et au cycle long. Cependant, la post-levée reste un bon complément en cas de forte infestation ou le désherbage mécanique, méthode que la féverole supporte très bien.

Une intervention en prélevée reste obligatoire pour les cultures de féverole d’hiver, en intervenant au plus près du semis, sur sol frais et avec des graines bien enterrées afin d’éviter tout symptôme de phytotoxicité. Si le désherbage a dû être retardé et que les féveroles ont germé mais ne sont pas levées (encore recouvertes par au moins 2 cm de terre), il est possible d’appliquer Challenge 600 seul ou associé à Prowl 400 / Baroud SC.

La post-levée, un complément possible

En post-levée, seul le Corum peut être utilisé sur féverole d’hiver dans le cadre d’un traitement de rattrapage sur dicotylédones. Il doit être appliqué sur des adventices jeunes (cotylédons à 2-3 feuilles) à des doses de 0,8 L/ha à 1,25 L/ha selon l’infestation, toujours en association avec un adjuvant (Dash HC ou Actirob B). Un fractionnement est possible sans dépasser la dose autorisée de 1,25 L/ha, permettant d’améliorer l’action sur certaines adventices concurrentielles. L’efficacité est bonne sur fumeterres, chénopodes, crucifères dont repousses de colza, coquelicots, matricaires.

La gestion des graminées

Les herbicides de prélevée peuvent présenter une action insuffisante sur ray-grass, vulpins et folles avoines. Le contrôle de ces adventices nécessitera un traitement spécifique anti-graminée, traitement foliaire à appliquer sur des jeunes plantes (3 feuilles à début de tallage maximum). En cas de soupçon de résistance des vulpins et ray-grass aux antigraminées foliaires de la famille des Fop et Dime, il est possible d’appliquer un Kerb Flo sur féverole d’hiver, entre les stades 2 à 4 feuilles et sur un sol humide.

Le désherbage mécanique adapté

La féverole supporte bien le désherbage mécanique en plein. Une intervention est possible du stade 2 feuilles à la floraison, le risque de casse des tiges augmentant néanmoins à partir du stade 7-8 feuilles. Intervenir lorsque les adventices sont jeunes avec un faible système racinaire (stade « fil blanc »). Privilégier le passage de la herse étrille qui peut présenter de bons résultats. La houe rotative ayant une efficacité moindre, est à réserver plutôt aux sols limoneux qui valoriseront sa fonction d’écroûteuse. Rappel : pour une bonne efficacité le
désherbage mécanique doit être réalisé en conditions sèches : 2 jours de beau temps prévus avant et après le passage.

Laurine Brillault /Terres Inovia

Désherbage du pois d’hiver
Dans les situations de fortes infestations en dicotylédones concurrentielles (gaillet, renouées, matricaire) ou difficiles à maîtriser uniquement en post-levée (éthuse, arroche, renouée des oiseaux), le traitement de prélevée est un levier pour limiter la concurrence des adventices lors de la reprise des pois en sortie d’hiver.
Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer