Côtes d'Armor

Une bulle d’air dans le quotidien

Un dispositif lancé par la MSA d’Armorique en mai dernier vient épauler le travail des aidants, grâce au soutient de relayeurs qui prennent en charge la personne aidée.

« Depuis le lancement du dispositif en mai dernier, une trentaine de familles ont pu bénéficier de l’offre de service nommée Bulle d’air, qui propose une solution de répit pour les aidants », chiffre Laëtitia Le Bras Jacob, attachée de direction à la MSA d’Armorique. Ce ballon d’oxygène permet de mettre à disposition des familles un relayeur qui prend en charge la personne aidée, pour une durée de 3 à 48 heures, de jour comme de nuit. Bulle d’air « montre la capacité de la MSA à s’adapter et à aller au-delà des prestations légales », ajoute Bernard Simon, président de la structure. « La personne reste à son domicile, elle n’est pas déplacée dans un hôpital de jour », insiste Marie-Christine Wattelet, 1re vice-présidente. Les relayeurs sont des anciens aides-soignants ou infirmiers, dédiés à la surveillance et à l’accompagnement, qui ne prodiguent pas de soins. « C’est rassurant d’avoir des personnes d’expérience », notent les responsables. « Bulle d’air offre un vrai répit qui a un coût, mais l’objectif est de le solvabiliser par des fonds d’action sociale, pour que le reste à charge soit le plus faible possible », note Philippe Meyer, directeur de la MSA d’Armorique.
L’assemblée générale du régime de protection sociale s’est tenue mardi dernier, à Carhaix. La MSA d’Armorique compte 500 délégués répartis entre le Finistère et les Côtes d’Armor.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer