MorbihanPolitique et Syndicalisme

Le nouveau préfet a rencontré les agriculteurs

Les JA, la FDSEA, et la Chambre d’agriculture du Morbihan, accueillaient le préfet Joël Mathurin pour une journée d’échanges, dans des exploitations. L’occasion de rappeler les difficultés du moment.

L’étiquetage est l’une des grandes revendications de la profession. C’est un levier important pour inciter le consommateur à acheter des produits français et faire ainsi face aux distorsions de concurrence qui pénalisent trop souvent l’agriculture locale. « Il faut qu’il soit plus lisible pour le consommateur afin de favoriser l’origine France », rappelait Marie-André Luherne, présidente de la FDSEA 56. Laurent Kerlir, président de la Chambre d’agriculture exprimait quant à lui son inquiétude sur l’avenir de l’élevage : « Il faut être vigilant sur la possible perte de capacité laitière. Aujourd’hui, en Bretagne, nous produisons 22 % de la production nationale. Qu’en sera-t-il demain compte tenu des prix payés aux producteurs ? ». Les responsables ont mis l’accent sur la problématique de la défense des cultures de légumes (nuisibles, produits phytosanitaires interdits, alternatives et contraintes). Les difficultés de faire aboutir les projets d’irrigation et de captage d’eau ont également été évoquées, tout comme l’installation, la transmission et l’emploi dans le département.

Technologies

« Une exploitation agricole aujourd’hui est dans un environnement multirisque. Notre rôle, à nous, est de l’accompagner de la meilleure façon possible en valorisant son produit et en favorisant sa capacité énergétique, ou encore les sous-produits, comme chez Jérémy Choquet, avec le compostage », a répondu Joël Mathurin, préfet du Morbihan, tout en rappelant que les agriculteurs ont eux-mêmes bien souvent une partie des solutions : « Les JA maîtrisent la technologie qu’ils sauront exploiter pour aller au contact du consommateur ». Après avoir visité une exploitation laitière et de cultures de plein champ sur la commune de Tréfflean en compagnie du maire et du vice-président de Vannes Agglo, la délégation a poursuivi dans un élevage de volailles, sur la commune de Tredion, où les problématiques spécifiques à la filière avicole ont été soulevées : renouvellement du parc bâtiments, blocages qui visent à décourager les porteurs de projets qui respectent pourtant les normes en vigueur.

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer