CulturesTop

Une floraison en retard de 6 jours

Contrairement aux deux dernières campagnes, le début de la campagne maïs a été marqué par des températures fraîches retardant ainsi le développement des plants.

À date de semis équivalente, les dates de floraisons sont en moyenne plus tardives de 6 jours cette année contrairement à la campagne 2020. Une visite dans les parcelles au moment de la floraison femelle permet d’estimer avec précision l’arrivée de ce stade clé afin de permettre d’anticiper et de planifier les chantiers de récolte.

Planifier le calendrier des récoltes

Lorsque l’on parle de la floraison des maïs, il s’agit de la floraison femelle. Ce stade correspond à l’apparition des soies à la pointe des épis et cette observation n’est donc pas visible de l’extérieur de la parcelle. Ce stade arrive 8 à 10 jours après la sortie des panicules (floraison mâle) au sommet des plantes, phénomène bien visible depuis le bord du champ. Noter que la date de floraison, pour le maïs fourrage, permet de planifier le calendrier des récoltes au stade optimal afin de préserver la qualité des ensilages. La date de floraison du maïs, correspond au jour où la moitié des plantes ont des soies visibles à l’aisselle des feuilles. C’est le premier indicateur de la précocité de la culture.

Pour le maïs fourrage, les besoins en termes de somme de températures entre le semis et la floraison se situent entre 790 et 955 °C (base 6 °C-30 °C). Le tableau ci-dessous présente les dates prévisionnelles de floraison pour des dates de semis entre le 20 avril et le 10 mai pour plusieurs stations météo en Bretagne. Le stade optimal de récolte du maïs fourrage se situe à 32-33 % de MS plante entière. Récolter à moins de 30 % MS c’est limiter le rendement et risquer des pertes de sucres au silo par écoulement des jus. Récolter à plus de 32 % de MS, c’est risquer d’altérer la qualité de conservation de l’ensilage et réduire la digestibilité des 2 parties de la plante (amidon tiges + feuilles). Dans les deux cas, moins de 30 % et plus de 35 % de MS, la valeur énergétique du maïs fourrage n’est pas à l’optimum. À partir du stade floraison, il faut entre 550 et 700 degrés jour (base 6 °C-30 °C), selon la précocité de la variété pour atteindre le stade optimal de récolte plante entière.

Point climatique
Quelle que soit la station météo, le constat est le même : les cumuls de température enregistrés en 2021 se situent proche du décile 2 qui représente les 2 années les plus froides sur 10. Du côté de la pluviométrie, la tendance est excédentaire depuis le 25 avril sur la majorité de la région. En moyenne, les cumuls de pluie depuis le 25 avril sont de 130 mm, ce qui représente un cumul de pluie supérieur de 15 % par rapport à la médiane. Avec un minium enregistré à Rennes (35) avec 86 mm et un maximum à Bignan (56) avec 180 mm.

En savoir plus : Observation de la floraison du maïs : 

graph m 230721

sans titre 1

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer