Machinisme et équipements

La nouvelle autochargeuse préserve le fourrage

Avec l’adaptation automatique du régime du pick-up à la vitesse d’avancement, la nouvelle gamme jumbo préserve le fourrage en évitant l’effet peigne.

Pöttinger a présenté sa nouvelle gamme de remorques autochargeuses Jumbo le 24 juin à l’ETA des Abers, à Ploudaniel (29). « Cette entreprise de travaux agricoles est équipée de la Jumbo 7470 qu’ils ont achetée en pré-série et avec laquelle ils ont récolté 82 remorques au cours du printemps », annonce Anthony Lepeltier, responsable produit autochargeuses chez Pöttinger lors d’une démonstration. « Nous avons une activité autochargeuse sur l’ETA depuis 25 ans et nous avons du Pöttinger depuis le début. J’ai connu tous les problèmes possibles au cours de ces années et là sur ce nouveau modèle je peux dire qu’il n’y a plus de soucis et que tout est parfaitement géré grâce au mode de chargement automatique », témoigne un des 3 gérants de l’ETA des Abers.

Dimensionnée pour des tracteurs de 200 à 500 ch

Sur cette nouvelle gamme tous les composants de base ont été repensés et dimensionnés pour des tracteurs d’une puissance allant de 200 à 500 ch. Le pick-up de 230 mm de largeur à 7 rangées de dents assure un ramassage propre et sans pertes en un seul passage. « Le nouvel entraînement du pick-up à régulation hydraulique permet une adaptation automatique du régime à la vitesse d’avancement. De plus, le pick-up à cames, avec le changement de position des dents et une libération du fourrage en douceur en direction du rotor, permet une vitesse de rotation globalement plus faible et une meilleure préservation du fourrage en évitant l’effet peigne. Aussi, un minimum de brins arrivent mal positionnés par rapport aux
48 couteaux, pour une qualité de coupe optimale à une longueur théorique de 34 mm. » Le gain sur le débit de chantier était aussi une priorité. Avec les nouveaux rouleaux démêleurs, la capacité de déchargement est augmentée d’un tiers. « Le temps de déchargement est en moyenne d’une minute maintenant », lance Anthony Lepeltier. 

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer