Cultures

Destruction des prairies

Le retournement d’une prairie en fin d’hiver doit s’effectuer après le 1er février. En cas de retournement en été ou en automne, celui-ci doit être impérativement suivi d’une culture à implanter avant le 1er novembre.
Dans le cas d’une prairie de plus de 3 ans, la culture suivante ne doit pas être fertilisée en azote, d’origine minérale ou organique, sauf par les animaux eux-mêmes (au pâturage) ; ou dans le cas où la prairie a été conduite uniquement en fauche au cours des 3 années précédant son retournement.

Le plus tôt possible

Avant implantation de maïs – quel que soit l’âge de la prairie – il est conseillé de la détruire le plus tôt possible, dès le mois de mars, pour ne pas trop entamer la réserve en eau et pénaliser le maïs qui suit, notamment en sols séchants. Une destruction précoce permet aussi au maïs de valoriser au maximum l’azote libéré, et ainsi en limiter les fuites l’hiver suivant. Après une dernière coupe ou un dernier pâturage, un passage d’outil sera nécessaire. En cas de présence de vivaces (rumex, chiendent…), une destruction chimique sera bien souvent nécessaire.

Chambre d’agriculture

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer