La méthanisation avec injection poursuit son développement

7816.hr - Illustration La méthanisation avec injection poursuit son développement
Fin 2020, la Bretagne totalise 28 sites qui injectent du biogaz sur le réseau.

GRTgaz et les gestionnaires de réseaux anticipent les adaptations nécessaires pour l’accueil du biométhane. La méthanisation confirme son fort développement en Bretagne avec 28 sites injectant sur les réseaux gaziers au 31 décembre 2020 (+75 % par rapport à 2019). Des projets plus petits en Bretagne « La capacité totale de production est de 407 millions de  kWh (+52 %). 124 projets sont inscrits dans le registre de capacités pour une capacité de 1 403 millions de kWh, soit l’équivalent de 13 % de la consommation d’énergie finale de gaz. Deux de ces sites sont directement raccordés au réseau de GRTgaz et 4 projets sont à l’étude », indique Amaury Mazon, délégué territorial Centre Atlantique de GRTgaz. La dynamique de la méthanisation en Bretagne se caractérise par des projets de taille plus petite que la moyenne nationale. Ainsi, en 2020, les nouveaux projets bretons atteignent une capacité moyenne de production de 12 millions de kWh/an contre 30 millions de kWh/an sur le reste du territoire national. « Au cours de l’année écoulée, GRTgaz s’est mobilisé avec les gestionnaires de réseaux de distribution pour définir des zonages d’injection, permettant d’anticiper les adaptations des réseaux nécessaires pour l’accueil du biométhane et apporter ainsi aux porteurs de projets une visibilité accrue. Ce travail inter-opérateurs s’est traduit par la validation de 13 zonages de raccordement en Bretagne, qui, par ailleurs, a été la première région en France à lancer des consultations publiques sur ces schémas locaux de développement des réseaux », explique Amaury Mazon. En parallèle, le premier site de rebours de France à Noyal-Pontivy (56) a connu en 2020 sa première année de fonctionnement. Il permet de remonter les surplus locaux de biométhane sur les réseaux de distribution du pays de Pontivy vers le réseau de GRTgaz pour être acheminés vers un autre territoire et/ou stockés….

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article