Politique et Syndicalisme

Une « plate-forme de propositions » autour de la ruralité

En vue des élections régionales de juin, mais également de la présidentielle 2022, la FNSEA travaille actuellement, « avec une trentaine d’organisations », sur un projet de « plate-forme de propositions pour la ruralité », a annoncé sa présidente Christiane Lambert, lors de ses vœux à la presse le 5 janvier. « Nous la présenterons je l’espère dans le courant du mois de mars, peut-être lors de notre congrès programmé fin mars à Niort », prévoit-elle. Pour constituer cette plate-forme, la FNSEA devrait notamment solliciter le « Groupe monde rural » (GMR). Créé dans les années 90, le GMR réunit des organisations professionnelles comme la FNSEA et les JA, des associations comme Sol et civilisation ou Familles rurales, et des organisations d’élus ruraux. À l’occasion de la présidentielle de 2012, le GMR avait fait paraître un « manifeste » et douze propositions pour « une politique rurale durable ». Cette année, Christiane Lambert souhaite défendre, par ce véhicule, « une ruralité vivante et attractive », pour ceux qui viennent y chercher « de l’air pur, de la liberté, et un certain art de vivre ». Surtout, prévient-elle, « je ne veux pas entrer dans un clivage entre ville et campagne ». Les élections régionales, qui devaient initialement se tenir en mars, devraient être reportées soit les 13 et 20 juin, soit les 20 et 27 juin, après l’adoption d’un projet de loi en ce sens le 21 décembre dernier.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer