Politique et Syndicalisme

Entre applaudissements et critiques pour le plan de relance

La FNSEA et les JA saluent « l’ambition » du plan de relance. De leur côté, les syndicats minoritaires dénoncent un saupoudrage, ainsi que l’orientation politique.

Le plan de relance présenté par le Gouvernement le 3 septembre constitue, via son volet agricole, « un premier pas pour tendre vers la souveraineté alimentaire », salue la FNSEA. « La voie est maintenant tracée, mais il faut que l’intendance suive », prévient le syndicat, qui sera « extrêmement vigilant à la traduction du plan dans les faits ». Quant aux Jeunes Agriculteurs, ils « saluent l’ambition pour la jeunesse agricole », soulignant notamment la campagne de promotion des métiers (pour 10 M€). À l’aval, c’est aussi la satisfaction qui prédomine, l’Ania (industriels agroalimentaires) salue un plan « historique » et un « signal fort donné à toutes les entreprises de l’alimentation ». Alors que ce plan est prévu sur les deux prochaines années, la Coopération agricole appelle quant à elle à « investir […] au-delà de 2022 ».
Les syndicats agricoles minoritaires, eux, sont plus critiques.

La Coordination rurale « salue l’esprit » du plan de relance, mais dénonce le « maigre budget […] consacré à l’agriculture ». « 1,2 milliard €, c’est dérisoire quand on sait que la ferme France suremprunte entre 5 et 10 milliards d’euros chaque année », estime Véronique Le Floc’h, vice-présidente de la CR.
De son côté, la Confédération paysanne regrette elle aussi « l’insuffisance des moyens », la « logique d’appels à projet » et l’orientation politique du plan. Le syndicat salue toutefois les moyens prévus pour les projets alimentaires territoriaux (PAT), les filières territoriales et les « abattoirs mobiles et de proximité ». Mais « si le gouvernement ne revient pas sur sa politique de libre-échange et n’accompagne pas ce plan de mesures de protection, il sera sans effet », prévient la Confédération paysanne.

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer