Cultures

Bien stocker les céréales

Une bonne conservation des céréales commence par une récolte à maturité physiologique : le grain est vivant, il doit être cassant et avoir fini son cycle végétatif. Même si le grain est sec (H < 15 %), il n’est pas mûr. Pour l’orge, les pailles doivent être cassantes lors de la récolte, l’orge reprenant très facilement l’humidité. Un taux d’humidité inférieur à 15,5 % est idéal. Dans tous les cas, il ne devra pas dépasser 17 % pour éviter tout risque à la conservation. Au-delà, un passage au séchoir sera nécessaire.

Avant récolte, il faut prendre le temps de vider et de bien nettoyer les cellules de stockage, aspirer et détruire les poussières et débris végétaux. L’utilisation d’un insecticide est recommandée lorsque des insectes ont été repérés et si les parois sont grossières ou fissurées.

La ventilation, réalisée au plus vite après la récolte, permet de limiter efficacement la respiration du grain. L’objectif est de ramener sa température de 28-30 °C à la récolte à 18-20 °C en quelques jours, soit 20 heures de ventilation environ. L’utilisation d’une forte ventilation est conseillée. Avec un système de ventilation par soufflage, il est nécessaire que la température extérieure soit inférieure de 8 degrés à la température du grain par temps sec pour débuter la ventilation et inférieure au moins de 10° par temps humide. La ventilation est achevée lorsque la température est identique à la base du tas et à 50 cm de profondeur.

Source : Rés’agri 29

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer