Élevage

Votre traite expertisée par l’Observatoire ?

Dans le cadre de son service « Santé de la mamelle », GDS Bretagne développe son propre « Observatoire de la traite ». Ce dernier a été initié au moment du lancement des manchons triangulaires dans les élevages. « Depuis, toutes les innovations en termes d’équipement ou de solutions technologiques arrivant sur le marché breton sont expertisées par notre équipe », explique Daniel Le Clainche qui dirige ce projet. Son équipe teste ainsi chaque nouveauté « en conditions réelles » pour mieux connaître son comportement à la traite selon une procédure d’évaluation bien arrêtée qui agrège aussi bien des observations visuelles du matériel et des animaux que des tests pendant la traite à l’aide d’un pulsographe (mesure du niveau de vide et de ses variations au cours de la traite). « Ce recueil de données que nous construisons n’a pas forcément de valeur statistique – il faudrait tester chaque équipement au moins 30 fois – mais il nous permet de pouvoir donner un avis d’expert indépendant aux producteurs de lait. Plus on alimente cet Observatoire, plus nous sommes en mesure de proposer des réglages plus fins des machines accueillant ces innovations. »

Actuellement, Daniel le Clainche est d’ailleurs à la recherche d’éleveurs bretons prêts à le recevoir pour tester « le nouveau système de traite sans faisceau » (encore très confidentiel dans nos campagnes). De même, il aimerait être accueilli sur de nouveaux élevages équipés de robots (toutes marques confondues) « pour continuer à avancer sur l’impact du paramétrage du niveau de vide et de la pulsation sur les automates afin de proposer des recommandations de plus en plus solides concernant la personnalisation de la traite à la vache ».

Mots-clés

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer