Ille-et-VilainePolitique et Syndicalisme

« Relocaliser notre agriculture »

« Soutenez-nous pour accélérer la transition vers un nouvel horizon agricole et alimentaire », demandent 7 organisations paysannes d’Ille-et-Vilaine (Confédération paysanne 35, Adage, Agrobio 35, Brin d’herbe, Civam 35 IT, Terre de liens, Le Goût d’ici) dans une lettre commune datant du 19 mai, adressée aux citoyens d’Ille-et-Vilaine. « Explosion des ventes de produits locaux de qualité, ventes directes à la ferme ou en magasins fermiers multipliées par deux ou trois, magasins bio dévalisés : la nouvelle crise sanitaire que nous vivons aura marqué un rapprochement entre le monde citoyen et le monde paysan sans commune mesure, une attente et une attention particulière des citoyens envers ce monde paysan qui aura dû parfois se réorganiser, innover et mettre les bouchées doubles ».

Selon ces organisations, « l’épisode coronavirus est un révélateur puissant de la fragilité de notre système agricole et alimentaire. » La Ferme France « a vacillé au risque de s’écrouler par sa forte dépendance à l’exportation mondialisée et aux travailleurs détachés précarisés. »

Modèle agricole nourricier productif, haies, biodiversité, animaux élevés au grand air, réduction des pesticides, diversification des productions et des mises en marchés… « Ces enjeux ne sont pas nouveaux sur nos fermes et pour certains élus et une partie de la population de notre département. C’est donc un projet de société que nous voulons voir généraliser par l’encouragement et l’orientation des décisions politiques locales, nationales et européennes », notent les signataires qui encouragent les citoyens à contribuer au débat public sur l’agriculture (https://impactons.debatpublic.fr/).

Les organisations appellent à une multiplication des logiques de proximité. « Beaucoup de communautés de communes ont déjà franchi le pas de la réflexion pour l’action avec la mise en place d’un Plan alimentaire territorial qui associe tous les acteurs locaux. » Elles souhaitent aussi favoriser l’installation et la préservation des terres agricoles. « Les responsables politiques y contribuent par les aides allouées. Les citoyens peuvent aider en participant à l’achat de ferme, par Terre de liens par exemple. »

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer