Politique et Syndicalisme

Emmanuel Macron dans le Léon

Le 10e déplacement du chef de l’État avait pour objectif « de saluer la mobilisation du monde agricole ».

En multipliant les déplacements sur le terrain, le président de la République veut mettre en avant la « deuxième » ligne dans la « guerre » contre le coronavirus.

L’engagement de toute la filière

Mercredi, à Saint-Pol-de-Léon (29), Emmanuel Macron a salué les acteurs de l’agriculture et de l’agroalimentaire qui permettent, grâce à la richesse de la production agricole, « d’assurer l’alimentation des Français durant la crise du Covid-19 » loin de toute crainte de pénurie. Puis, en se rendant au Super U de Saint-Pol-de-Léon, le chef de l’État a félicité les salariés de la grande distribution qui, en bout de chaîne, participent au bon acheminement des denrées alimentaires dans les foyers.

Première étape de sa visite en Bretagne, le président de la République s’est rendu sur l’exploitation de Thierry et Jean-Marc Roué, à Cléder. Sur son exploitation de 4,5 ha de serre et de 10 salariés permanents, Thierry Roué a profité de cette visite pour faire part des « difficultés de recrutement. La plateforme “Des bras pour ton assiette’’ est une réussite, mais plus adaptée aux producteurs de plein champ qui ont recours à des contrats courts », a fait observer le Finistérien qui embauche jusque 30 salariés en pleine saison.
« Le président est conscient des différences de compétitivité entre pays, il espère un changement au sortir de cette crise sanitaire », résume le légumier de Cléder.

De son côté, Marc Kerangueven, président de la Sica, a expliqué au Président que le marché des légumes traditionnels s’est bien tenu grâce à l’engagement de tous les maillons de la filière.
« De la production, en passant par l’emballage, les dépôts, les transporteurs, etc. Par contre, compte tenu de la fermeture des restaurants, la situation est particulièrement difficile en petits légumes, légumes anciens. Sans compter le secteur de l’horticulture qui est particulièrement sinistré ; un secteur qui représente 20 % du chiffre d’affaires de la Sica ». Avec cette grande interrogation sur le rebondissement ou non du marché horticole dans les prochaines semaines…

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer