En bref

Interpellé par le Conseil d’Etat, le gouvernement interdit les marchés de plein air

Alors que de nombreux syndicats, tant d’agriculteurs que de commerçants, défendent le maintien des marchés alimentaires, le gouvernement a tranché le débat par l’interdiction. «Nous avons pris la décision de fermer les marchés», a indiqué le Premier ministre Édouard Philippe le 23 mars lors du journal télévisé de TF1. L’application sera effective dès le lendemain. Il précise toutefois qu’une dérogation sera possible, donnée par le préfet sur demande du maire de la commune qui souhaite «organiser un marché selon des règles strictes».
Mots-clés

Peut vous intéresser

Un commentaire

  1. le conseil d’état est bien pressé de fermer les marchés de plein air . il faut s’interroger sur la pertinence d’une telle décision . a bien y regarder, ce genre de commerce doit surement être beaucoup plus dangereux pour la propagation du virus , comparé aux risques dérisoires que représentent les attroupements qui agitent les allées des grandes surfaces …. Quelle cohérence dans la réflexion de certains “conseillés d’état” qui dans leur souveraineté absolue décrète du bien et du mal de notre nation . honni soit cette caste qui n’a de légitime que la volonté de ceux qui les ont “désignés”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer