DécouvertesIlle-et-Vilaine

Le plaisir de cueillir soi-même

Sur la Cueillette de Thorigné, les visiteurs peuvent récolter de nombreuses espèces et variétés de fruits, légumes et fleurs. Ils apprécient ces produits frais de proximité qui poussent tous en pleine terre.

Protégés par leurs chapeaux ou casquettes, la tête immergée dans les fraisiers, les cueilleurs de toutes générations s’appliquent à sélectionner les fruits arrivés à maturité. Sous les serres, une mère de famille et ses enfants hésitent entre les tomates « type Noire » ou les « Cornues » allongées… Plus loin, des adolescentes donnent leurs préférences entre les glaïeuls et les œillets. Ambiance bucolique et ensoleillée en cette mi-juillet.

Pour des glaces, des confitures…

« Je viens ici tous les ans depuis la mise en place de la cueillette. C’est du local et on sait ce qu’on mange », souligne une cliente qui vient sur la ferme en moyenne une fois par semaine l’été. « Je vais faire des glaces et des confitures avec les fraises et framboises. Au final, cela revient à moins cher. » Pour cette famille nombreuse, « c’est l’occasion de passer un bon moment à quelques kilomètres de Rennes. Les enfants peuvent courir partout. » Ils peuvent aussi observer des animaux de basse-cour, des chèvres…

Jean-Claude et Françoise Ferron devant le panneau d’entrée qui affiche les prix des produits disponibles.

Mieux connaître les modes de culture

Les visiteurs viennent avec leurs paniers, boîtes plastiques, cagettes ou achètent des récipients sur place. Les contenants sont pesés à l’entrée, puis à la sortie quand ils sont remplis de fruits et légumes (certains produits sont payés à l’unité). Des brouettes pour adultes et pour enfants, des chariots, bêches, sécateurs et couteaux sont mis à la disposition des cueilleurs. De nombreux panneaux d’orientation et d’explication guident les gens. Jean-Claude et Françoise Ferron ainsi que leur équipe répondent avec plaisir aux différentes questions (variétés, modes de culture…) dans la plantation.

Une vingtaine de salariés en haute saison

« Sur cette ferme en polyculture-élevage à la base, les agriculteurs avant nous avaient développé de la vente directe avec cueillette de pommes, puis de fraises, puis d’autres fruits et légumes », expliquent les maraîchers qui ont repris en 2010 l’exploitation située à Thorigné-Fouillard (35) aux portes de Rennes. Aujourd’hui, ils emploient de 7 salariés en période hivernale à une vingtaine en haute saison. Sur les 55 ha que compte la ferme, une vingtaine sont dédiés au maraîchage et l’arboriculture pour la cueillette. Tomates, concombres, poivrons, aubergine, patates douces, melons… sont cultivés sous les 5 000 m2 d’abris. La pastèque est la nouvelle venue sur 2019.
En plein champ, les fraises occupent 2 ha, alors que les framboises sont implantées sur 1 ha. À côté, des parcelles plus petites sont occupées par des cassis, des groseilles, des mûres, haricots, carottes, panais… Le maïs doux a rejoint la large gamme cette année. « La période qui concentre le plus de productions est autour de septembre. » Les vergers poussent, quant à eux, sur 7 ha.

Les enfants se prennent au jeu.

Moins de phytosanitaire

Lors de leur installation, Jean-Claude et Françoise Ferron ont recréé un magasin de vente de leurs produits ou d’autres producteurs locaux. « Nous travaillons tous de plus en plus en agriculture raisonnée. Il y a une prise de conscience réelle de la part des agriculteurs. Sur notre exploitation, nous utilisons du binage mécanique et manuel, de la protection biologique intégrée sous les serres. Les chemins sont tondus… Réduire les phytosanitaires demande une connaissance toujours plus pointue des équilibres biologiques. »
Aux yeux de Jean-Claude Ferron, « les consommateurs doivent aussi contribuer à ces évolutions », en acceptant des légumes un peu moins parfaits et en payant le juste prix. « Nous leur expliquons par exemple que le miellat laissé par les pucerons sur les tomates s’enlève très facilement. »

Possibilité de visites accompagnées
Jean-Claude et Françoise Ferron proposent des visites accompagnées aux écoles, centres de loisirs et groupes d’adultes, dans le potager ou le verger sur 1,50 heure. « Les enfants peuvent ramasser des fraises, des pommes pour faire des gâteaux ou de la confiture… Je propose une animation musicale (chant / guitare) en fin de visite à ceux qui le souhaitent », explique Françoise Ferron. « Les enfants sont de très bons relais vers leurs parents qui reviennent ensuite sur la cueillette », notent les producteurs. Depuis 2014, ils adhèrent au réseau Chapeau de paille qui rassemble une trentaine de cueillettes sur toute la France, représentant plus de 500 ha au total. « Cela nous permet des échanges. Nous allons les uns chez les autres. Nous avons également mutualisé la création de nos sites Internet et une campagne de communication. »

Pour en savoir plus
• Adresse : La Grande Réauté, 35235 Thorigné-Fouillard
• Tél. 02 99 62 01 09.
• Site Internet : https://www.cueillettethorigne.fr

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer