Les boucles repèrent les chaleurs

Pascal Hocde (à gauche) et Matthieu Marteau devant les génisses équipées de leurs boucles bleues eSense. - Illustration Les boucles repèrent les chaleurs
Pascal Hocde (à gauche) et Matthieu Marteau devant les génisses équipées de leurs boucles bleues eSense.

Outre le collier, la détection des chaleurs est aujourd’hui possible via une boucle placée sur l’oreille de l’animal. Cette nouvelle proposition a séduit Pascal et Franck Hocde, éleveurs laitiers à Moutiers (35). « Nous voulions gagner du temps dans la détection des chaleurs et améliorer l’intervalle vêlage-vêlage », souligne Pascal Hocde, installé en Gaec avec son frère, Franck, sur la commune de Moutiers (35). Producteurs de lait sur une SAU de 105 ha, ils gèrent un troupeau constitué de 90 vaches laitières et 110 génisses en race Prim’Holstein. Les IA commencent à 15 mois en moyenne sur l’exploitation. En novembre dernier, les éleveurs se sont équipés du système SenseHub, faisant le choix d’un équipement par boucles eSense. Une solution de monitoring proposée par Evolution. « Dès que j’ai vu cette innovation au Space, j’ai décidé de m’équiper. Je trouve que c’est plus simple de mettre des boucles que des colliers. Elles sont réutilisables, il faut juste enlever le pointeau derrière et on peut les enlever et les placer sur d’autres femelles », ajoute Pascal Hocde. Le Gaec a investi dans une antenne reliée à Internet et 95 capteurs (chacun pèse 25 g). L’antenne offre une couverture équivalente à 10 ha. Les femelles doivent passer dans cette zone au moins une fois par jour. Des passerelles à venir pour moins d’enregistrements « Ce système permet un suivi 24 h / 24 et il signale aussi les chaleurs discrètes. Le soir, je ne retourne pas voir les vaches. » En cas de chaleur, les éleveurs reçoivent un SMS avec le numéro de la femelle et la fenêtre d’IA. « Comme nous utilisons de la semence sexée sur génisses, c’est intéressant d’optimiser l’insémination… Nous vendons chaque année une quinzaine de génisses amouillantes et vaches en lait. » Sur les tableaux de bord, les éleveurs…

Cet article est réservé
aux abonnés numériques

Je me connecte


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article