Cultures

Conditions climatiques défavorables aux pucerons

Au 18 décembre, des pucerons ont été observés dans 2 parcelles sur 49 visitées (4 % des parcelles suivies), d’après la synthèse des observations du réseau BSV et des données de piégeage de l’Inra. En moyenne, 3 % des plantes étaient porteuses d’au moins un puceron. Les conditions climatiques de la semaine dernière (chute des températures, pluie et vent) ont été défavorables aux vols des pucerons ainsi qu’à la colonisation des parcelles. Aucune parcelle n’a atteint ou dépassé l’un ou l’autre des deux seuils indicatifs de risque.

Beaucoup de parcelles du réseau BSV arrivent en fin de période de sensibilité vis-à-vis de ce ravageur.
Dans les prochains jours, les conditions climatiques annoncées (fréquentes averses et vent) vont rester défavorables aux pucerons (vols et activité au sein des parcelles). Le seuil de risque et donc d’intervention est atteint lorsque plus de 10 % des pieds sont colonisés par au moins un puceron ou présence de pucerons pendant plus de 10 jours dans la parcelle. Au-delà du stade 4 feuilles, le risque diminue fortement mais n’est pas nul si l’automne reste doux.

Informations complètes et gratuites sur bulletinduvegetal.synagri.com

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer