En bref

La Fnsea et les JA défendent l’étiquetage du lait et de la viande comme ingrédients

Dans une lettre adressée au ministre de l’Agriculture, la Fnsea et les Jeunes agriculteurs demandent la prolongation de l’expérimentation sur l’étiquetage de l’origine du lait et des viandes comme ingrédients de plats transformés. « Ni les producteurs, ni les consommateurs ne comprendraient un retour en arrière sur l’étiquetage de l’origine en sortie des États Généraux de l’Alimentation » expliquent-ils. Les syndicats enjoignent également Stéphane Travert à défendre « la pérennisation puis l’extension auprès de la Commission européenne et des autres États membres » de l’expérimentation. Leurs arguments ? 95 % des consommateurs s’expriment en faveur de cet étiquetage et la mesure « n’a pas eu d’impact sur le pouvoir d’achat », selon les résultats d’une étude commandité par le ministère.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer