En bref

Les entreprises laitières veulent-elles encore des installations de jeunes ?

Est-ce que les entreprises laitières veulent encore des installations de jeunes producteurs de lait ? Cette interrogation, les Jeunes Agriculteurs de Bretagne et des Pays-de-la-Loire se la posent sérieusement au vu des problématiques actuelles rencontrées pardes jeunes en cours d’installation.

Communiqué Jeunes Agriculteurs du 1er juillet 2016

A la sortie des quotas, toutes les entreprises fanfaronnaient pour annoncer leurs politiques à l’installation et un an et demie après, où en sommes-nous ?

Le constat que nous faisons, nous JA, n’est pas très glorieux. Passons surle fait que les entreprises ne demandent pas aux jeunes d’entrer dans le dispositif à l’installation aidée, pourtant gage de réussite, de professionnalisme et de sécurité car la question n’est pas là même si cela mériterait bien des débats…

Ce que nous voyons tous les jours sur le terrain est plus urgent : des laiteries qui laissent des jeunes sans réponse sur leur attribution de volume jusqu’à quelques jours de leur passage en CDOA, des laiteries qui refusent d’attribuer le même volume que le cédant à un jeune qui reprend une exploitation, des entreprises qui n’arrivent pas à s’entendre lorsqu’au moment d’une installation deux exploitations avec deux collecteurs se regroupent.

Mais que cherchent à faire les entreprises, privées ou coopératives ?

Il est impensable de jouer comme cela sur les installations des jeunes dans un contexte où on voit augmenter le nombre de cessation en production laitière. Qui sera encore là demain si ce n’est pas nous ?

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer