Economie, marchés et gestion

Chute de la consommation de viande

Le constat du Crédoc est sans appel : en dix ans, la consommation de viande a diminué de 12 %. Dans une analyse effectuée à la demande d’Interbev, publiée le 4 septembre, le centre de recherche constate que la consommation individuelle de viande est passée de 153 grammes par jour et par personne en 2007 à 135 grammes en 2016. Le prix explique en partie ce déclin, selon le Crédoc. Mais ce sont les catégories socioprofessionnelles les plus aisées qui consomment le moins de viande.

Aussi, les inquiétudes pour la santé, la sensibilisation à l’impact sur l’environnement et au bien-être animal peuvent expliquer cette tendance baissière, analyse le Crédoc. Tout comme l’évolution des comportements alimentaires des nouvelles générations : un tiers de la viande est consommé sous forme de sandwichs, burgers et plats préparés, contre un quart en 2007. La filière note toutefois que l’image de la viande bovine reste positive pour les consommateurs : 81 % des acheteurs ont une excellente ou bonne image de la viande bovine et plus de 90 % la considèrent comme nourrissante.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer