Élevage

Adénia : qualités maternelles et performance des issus

Issue du croisement du Landrace et du Large White hyperprolifique français, la truie Adénia est une génétique permettant d’allier performances techniques des truies et performances d’engraissement.

À partir de 2014, les objectifs de sélection des lignées Large White et Landrace ont porté sur les nés vivants. Cette réorientation de la sélection s’est associée à la mise en place de critères tels que la qualité des porcelets et de la portée à la naissance. Ces choix se traduisent aujourd’hui par les performances tout à fait remarquables des truies Adénia en élevage.

Une truie prolifique et maternelle

La progression des performances sur les nés vifs s’est d’abord transcrite dans les élevages de sélection avec une augmentation du potentiel génétique, accompagné d’une hausse des performances brutes.
Au Gaec des Porcs Sains (Guichen – 35), sélectionneur Large White à Triskalia, le nombre de nés vivants par portée est supérieur à 17,2 porcelets sur les 150 dernières mises-bas. Ce progrès dans les élevages de sélection s’exprime aussi aujourd’hui dans les troupeaux d’Adénia. À l’EARL Guidec Siméon, d’Andel (22), livrée en cochettes Adénia du Gaec des Porcs Sains, on compte en moyenne 16 porcelets nés par portée sur l’année 2018 et un peu plus de 13 sevrés par portée : « Les porcelets sont sevrés sous les truies », précise Lidwine Siméon. « Les truies ont un comportement maternel ».

En plus de leur capacité à faire naître un grand nombre de porcelets, les truies Adénia s’illustrent par la qualité des portées. Une étude de Triskalia réalisée en 2017 a montré que pour des portées de 16 porcelets, les truies Adénia donnaient naissance à des porcelets de près de 1,6 kg de moyenne au sein de portées homogènes (avec un écart type du poids de naissance des porcelets de 300 g).

Le potentiel de l’Adénia s’exprime aussi en lactation puisque dans les études menées par Axiom et ses partenaires, cette truie sèvre plus de 80 kg de poids de portée à 21 jours. Et sa qualité laitière de va continuer à progresser car Axiom va désormais mesurer et travailler la capacité laitière des truies dans les objectifs de sélection des lignées Large White et Landrace.

Adénia, reconnue pour la qualité de ses issus

L’Adénia s’illustre aussi par la qualité des issus qu’elle produit. En effet, l’indice de consommation, la croissance et le classement ont toujours fait partie des objectifs de sélection des lignées Large White et Landrace qui la composent.

Grâce à cela, les issus d’Adénia sont toujours en haut du classement lorsque l’on compare les performances par type génétique femelle. À Triskalia, au premier semestre 2018, les 132 000 porcs charcutiers issus de mères Adénia ont enregistré un TMP de 60,9 de moyenne pour 95,9 kg chaud (avec 13,9 mm de G3 et 78,1 mm de M3). Le tiers supérieur s’est lui classé à 61,6 de TMP pour un poids de 95,9 kg chaud.

Forts de ces résultats de classement, les issus de truies Adénia sont aussi très performants en engraissement et allient croissance et valorisation alimentaire. Les charcutiers réalisent plus de 835 g de GMQ 30-115 kg de moyenne (mesures réalisées sur 39 100 porcs engraissés en façonnage) et le tiers supérieur atteint près de 900 g de GMQ en engraissement.

Combinée à ces performances de croissance, la sélection sur l’indice de consommation réalisée grâce à la station Axiom d’Azay-sur-Indre permet de choisir des animaux exceptionnels sur ce critère. Ce dernier tendra demain vers 2,00 sur les lignées femelles composant l’Adénia puisque les meilleurs animaux contrôlés aujourd’hui sont déjà en deçà de ce niveau. Ces excellentes performances obtenues en sélection s’observent aussi aujourd’hui sur le terrain. En effet, à l’EARL Guidec Siméon, l’indice de consommation global s’établit à 2,49 pour les trois premiers trimestres de l’année 2018.

Un haut statut sanitaire des cochettes livrées

En plus des performances des animaux, Axiom a fait le choix d’avoir une pyramide de sélection assainie et sous air filtré afin de garantir le statut sanitaire des animaux livrés aux multiplicateurs et donc aux producteurs. Pour cela, et afin de réaliser l’extension de l’élevage, le Gaec des Porcs Sains, sélectionneur Large White, a par exemple mené un projet de dépeuplement/repeuplement et mis en place de la filtration de l’air sur l’ensemble de l’atelier en 2016/2017. L’élevage a aujourd’hui un haut statut sanitaire qui garantit la qualité des animaux livrés de l’élevage.

Performance des 5 % meilleurs animaux contrôlés à la station d’Azay d’Axiom
ICGMQ
Large White1,961009 g
Landrace2,01966 g
Repères

Gaec des Porcs Sains (Guignen, 35)
•Atelier naisseur engraisseur de 252 truies,
•Sélection, multiplication en truies Large White Axiom,
•7 bandes de 36 truies, sevrage à 28 jours,
•Atelier sous filtration d’air depuis 2017.

EARL Guidec Siméon (Andel, 22)
•Atelier naisseur engraisseur de 140 truies Adénia,
•Cochettes issues du sélectionneur Gaec des Porcs Sains,
•7 bandes, sevrage 28 jours,
•Performances GTTT 2018 (3 premiers trimestres) :
– Nés totaux : 15,99 porcelets/ portée,
– Sevrés : 13,02 porcelets/portée,
•Performances GTE 2018 (3 premiers trimestres) :
– Poids produits par truie : 2 889 kg,
– IC global : 2,49,
– Age à 115 kg : 172 jours,
– TMP : 61,1,
– Poids chaud : 95,2 kg.

Sandrine Bernard / Triskalia

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer