À l'étranger

Russie : Dure période pour les transformateurs de viande

La rentabilité moyenne des transformateurs de viande en Russie se situe à un des plus bas niveaux de l’histoire, alors que les industriels sont pris entre des prix élevés de la matière première et le faible pouvoir d’achat des consommateurs.

Cela a conduit l’Union Nationale des Transformateurs de Viande (NUMP) à demander au 1er Ministre russe une hausse des prix de la viande dans les points de vente. La raison de cette demande est le bond soudain des prix de toutes les catégories de viande en Russie en 2018. Entre janvier et juillet 2018, le coût moyen du porc a augmenté de 30%, celui du poulet de chair de 35%, celui du bœuf local de 10% et celui du bœuf importé de 25%.

Pendant ce temps, les prix de détail de la plupart des produits de viande n’ont augmenté que de 2 à 3%. 
De plus, la demande en saucisses et produits semi-finis a chuté en Russie au cours des dernières années. Selon GfK, elle aurait baissé de 3% au cours de la période juillet 2017 – mars 2018. Au total, les transformateurs de viande russes ont produit 1,9 million de tonnes de produits de viande semi-finis et 1,3 million de produits de charcuterie au cours du 1er semestre 2018. Etant donné cette situation, de nombreux transformateurs de viande indépendants ne pourraient pas lutter contre les entreprises intégrées verticalement.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer