CulturesMachinisme et équipementsTop

Les dents et les disques à l’épreuve du déchaumage

Afin de comparer les effets des déchaumeurs, la Fédération des Cuma du Finistère a organisé une démonstration de plusieurs outils à dents, à disques, ou auto-animé avec le Dyna-Drive.

Les outils de déchaumage à dents ou à disques ont des effets, des coûts d’utilisation et d’entretien différents. La Fédération des Cuma du Finistère a organisé deux journées de démonstrations au champ, destinées à comparer le travail sur chaumes de plusieurs outils. Un premier déchaumeur à dents équipé de socs à ailettes « travaille à une profondeur de 10 cm, grâce à ces ailettes », explique Boris Moal, animateur à la FDCuma 29. Un second outil, monté avec des disques indépendants dispose d’un palier par disque. Il est aussi réglable de façon plus précise, car pouvant déchaumer entre 3 et 10 cm de profondeur. Le CLC Pro de chez Kverneland est aussi présent, sans ailettes. « Il est capable si on le souhaite de descendre à une profondeur de 25 cm ».

L’animateur rappelle que les outils récents « ont un dégagement et des disques plus importants, destinés à limiter l’usure des pièces. En résulte un inconvénient, à savoir la difficulté de pénétration dans le sol. Les disques de tailles plus petites mélangent mieux et pénètrent plus facilement dans la terre, mais s’usent plus rapidement ». Concernant leur inclinaison, un angle plus important donné au disque améliorera le mélange chaumes et adventices/terre.

Les dents consomment plus

Beaucoup utilisés en Cuma, les déchaumeurs à disques sont aussi utilisés pour les implantations de couverts, ou pour réaliser des faux semis. « Le coût d’utilisation de déchaumeurs à disques avoisine les 14 €/ha, pour un coût d’entretien entre 2 et 2,5 €/ha ». Un outil à dents sera moins gourmand en coût d’utilisation, chiffré à « 12 €/ha, mais avec un coût d’entretien de 4,5 € /ha ». A cela viennent s’ajouter des consommations de carburant plus importantes, car « à profondeur égale de travail, un déchaumeur à dents équipé d’ailettes sera deux fois plus tirant, la consommation en carburant sera augmentée de 40 % par rapport à un outil à disques ».

Le Dyna Drive est équipé de 2 rouleaux, le 1er entrainant le second, sans utiliser la prise de force.
Le Dyna Drive est équipé de 2 rouleaux, le 1er entrainant le second, sans utiliser la prise de force.

Le Dyna Drive s’anime seul

Marc Gontier, représentant la société Quitté, a présenté le Dyna Drive, outil « auto-animé de déchaumage ne nécessitant donc pas l’utilisation de la prise de force. Le premier rouleau tourne lorsque le tracteur avance, entraînant alors un second rouleau, tournant lui trois fois plus vite. Celui-ci retient le premier rouleau, qui va patiner sur le sol. Les racines sont alors arrachées, sans risque de bouturage ». La profondeur de travail est réglée par le rouleau arrière. « Nous conseillons d’utiliser des rouleaux barres plutôt que des rouleaux packer, qui auront tendance à coller les plantes au sol et à favoriser leur reprise. Le rouleau barre peut bourrer, mais c’est alors un bon indicateur de mauvaises conditions météo ». Le Dyna Drive peut être combiné à un semoir, et utilisé à des vitesses au champ allant de 7 à 15 km/h dans les conditions les plus favorables. Son prix de vente est d’environ 17 000 €.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer