Néonicotinoïdes : six cas ne présentent “aucune alternative”

abeille-fleur - Illustration Néonicotinoïdes : six cas ne présentent “aucune alternative”

L’Anses a publié le 30 mai son rapport final sur les risques et bénéfices des phytos à base de néonicotinoïdes et de leurs alternatives, montrant six cas pour lesquels « aucune alternative » n’existe. 130 usages autorisés des néonicotinoïdes ont été étudiés, indique-t-elle. « Pour une majorité des usages, des alternatives (chimiques et non chimiques), suffisamment efficaces et opérationnelles, ont pu être identifiées ». Dans 6 cas, « aucune alternative » répondant à ces critères n’a été identifiée, selon le rapport. Pour l’ensemble des cas étudiés, « il n’a pas été possible d’identifier des substances ou familles de substances chimiques qui présenteraient de façon globale un profil de risque moins défavorable que les néonicotinoïdes », ajoute l’Anses.


Fermer l'écran superposé de recherche

Rechercher un article