Economie, marchés et gestion

Le prix du foncier augmente de 2 à 3% par an

La Safer Bretagne joue un rôle très important dans les campagnes, elle régule le prix des terres agricoles et oriente ses choix en faveur de l’installation et du maintien de l’élevage en Bretagne.

« Depuis 1995, le prix du foncier en Bretagne augmente de 2 à 3 % par an, le prix moyen a augmenté de 1 200 €/ha en 20 ans. Pour 2017, la moyenne bretonne est de 4 790 €/ha. Les prix sont homogènes hormis le littoral qui peut monter à 8 000 €/ha et les Monts d’Arrée et le Pays de Redon qui descendent autour de 3 000 €/ha », explique Thierry Couteller, directeur de la Safer Bretagne. Les Côtes d’Armor est le département où le prix des terres est le plus élevé avec une moyenne de 5 180 €/ha et le Morbihan est le plus bas avec 4 630 €/ha. « La Safer ne peut pas éviter l’évolution des prix. Notre rôle est d’empêcher les hausses brutales », lance le directeur. Jean-Paul Touzard, président de la Safer Bretagne rebondit : « Notre mission de régulation foncière est très importante, prenons l’exemple des Pays-Bas qui n’en a plus, le prix du foncier a grimpé et est aujourd’hui à 60 000 €/ha ce qui limite les installations. Chez eux 200 jeunes s’installent comme agriculteur tous les ans quand la Bretagne en compte 800. »

2 000 ha pour installer des jeunes

En 2017, 44 000 ha de terre ont changé de main en Bretagne contre 39 000 ha l’année précédente. « Nous avons travaillé sur 19 000 ha qui nous étaient accessibles soit environ 30 % du marché. Nous avons acheté 5 913 ha dont 87 % à l’amiable et 13 % en préemption. Nous avons revendu 5 786 ha dont 2 000 ha qui ont été attribués pour des installations de jeunes agriculteurs en priorité vers l’élevage », commente Thierry Couteller. Pour la première année, la Safer Bretagne n’a bénéficié d’aucune subvention de l’État. C’est une perte sèche de 380 000 €. Malgré tout, la Safer de notre région reste celle qui installe le plus d’agriculteurs en France. « En 2017, nous totalisons 96 installations dont 59 hors cadre familial et 40 en agri- culture biologique. 37,4 % de la surface revendue l’a été en faveur de l’installation. » 

Des agrandissements pour conforter ou préparer une installation
L’année passée, 2 584 ha de foncier ont été orientés en vue de 286 agrandissements d’exploitation. 91 agriculteurs installés depuis moins de 5 ans ont récupéré du foncier pour conforter leur installation. 32 agriculteurs proches de l’âge de la retraite ont acheté des terres à la Safer et pris un engagement de transmission pour l’installation. Au total, 43 % des agrandissements favorisent une installation récente ou préparent une installation à venir. « Dans une région caractérisée par un fort morcellement des exploitations agricoles, la Safer Bretagne a contribué en 2017 à l’amélioration parcellaire de 164 exploitations en attribuant une surface de moins de 5 ha, mais contiguë à leur parcellaire. Nous permettons ainsi à des éleveurs en production laitière d’augmenter la surface destinée au pâturage autour des bâtiments en vue de diminuer le coût alimentaire des laitières ».
Mots-clés
Voir plus d'articles

Peut vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close