En bref

Semences bio : Le Gnis prépare la sortie des dérogations automatiques

Le Groupement national interprofessionnel des semences et plants (Gnis) présentait à Paris, le 30 mai, les solutions mises en œuvre pour sortir des dérogations automatiques en semences biologiques. « Une échéance européenne a été fixée pour 2035, mais l’Hexagone espère y arriver d’ici 2025 », précise Michel Straëbler, secrétaire général de la commission bio du Gnis. Actuellement, en cas d’indisponibilité de la semence souhaitée en bio, l’agriculteur peut demander une dérogation pour utiliser des semences conventionnelles non traitées. Afin de mieux cerner les disponibilités sur le marché, le Gnis affirme sa volonté d’affiner sa base de données, grâce notamment à la refonte de son site internet. Celui-ci devrait être en ligne d’ici mi-juin.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer