À l'étranger

La filière porc russe mécontente du projet de loi sur l’environnement

Les principales organisations de la filière porc russe ont répondu fortement être contre le nouveau projet environnemental. Ce projet de loi, une fois adopté, forcera beaucoup de producteurs de porc et d’abattoirs à investir fortement dans la rénovation de leurs sites.

Selon ces nouveaux standards écologiques, qui devraient être appliqués en janvier 2019, 79% des éleveurs de porcs et des abattoirs de porc seraient vues comme des sites industriels présentant un danger très élevé pour l’environnement. La réglementation déterminant les paramètres techniques sont déjà adoptés. Les éleveurs de porc ont décrit les nouvelles réglementations techniques comme « totalement injustifiées ».

L’Association Nationale de la Viande (NMA) a envoyé une lettre ouverte au gouvernement fédéral, déclarant que les nouvelles réglementations perturberont les process de production dans l’industrie locale et pousseront les acteurs de la filière porc à faire des investissements non nécessaires. Elle a indiqué, par ailleurs, que les nouveaux standards écologiques porteront un désavantage de l’industrie vis-à-vis de l’industrie européenne. 
L’Association précise que l’application de la réglementation sera un coup dur pour les petits éleveurs qui ne peuvent simplement pas se permettre de faire face aux coûts très élevés de cette réglementation et seront obligés de fermer boutique.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer