Élevage

À l’Ouest, la FCO fait grincer

Un décret ministériel a fait basculer le Finistère et l’ouest des Côtes d’Armor, jusqu’alors « indemnes », en zone réglementée FCO-8.

Suite à une décision de la DGAL du 16 novembre, la pointe ouest de la Bretagne vient de basculer en zone réglementée concernant la fièvre catarrhale ovine sérotype 8 (FCO-8). Une décision unilatérale que les régionaux de l’étape ont du mal à accepter. « D’une part, il n’y a pas eu de nouveau cas de FCO-8 pour motiver cette décision. D’autre part, nous n’avons pas été consultés », regrette-t-on du côté de GDS Bretagne. L’organisme sanitaire travaillait pourtant « main dans la main avec l’Administration régionale » pour maintenir le Finistère et l’ouest des Côtes d’Armor en zone indemne depuis le cas de FCO-8 détecté en Loire-Atlantique en novembre 2016 qui avait fait basculer le reste de la Bretagne en zone réglementée (périmètre de surveillance de 150 km autour du cas).

Vacciner pour pouvoir vendre

« Pour ce faire, chaque mois, des prélèvements sanguins sur 20 à 25 bovins de neuf élevages de chaque département breton et limitrophe sont réalisés pour vérifier l’absence de séroconversion. Un protocole astreignant pour lequel nous avions réussi à motiver les éleveurs et à négocier une contrepartie financière », expliquent Thierry Le Falher, responsable opérationnel des actions de veille sanitaire, et Thierry Le Druillennec, trésorier. Un « travail local » de réseau sentinelle balayé d’un revers de la main. Sur le terrain, la donne a changé. Dès la décision, les broutards finistériens par exemple partant pour l’Italie sont restés bloqués.

« Avant tout mouvement, il faut désormais procéder à une primo-vaccination, deux injections à 3 ou 4 semaines d’intervalle, puis attendre un délai de 10 à 21 jours selon les destinations… » Il est donc important de se renseigner auprès de l’Administration ou de GDS Bretagne (par téléphone ou via la rubrique « Mouvement d’animaux » sur le site web) pour connaître les exigences de chaque marché et « anticiper en intégrant la vaccination dans sa conduite ».

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer