Élevage

Un site pédagogique dédié aux boiteries

Un site vient d’être lancé sur la toile pour aider éleveurs et conseillers à prendre soin des pieds des vaches au quotidien. Cet outil riche en contenu est complémentaire des formations « terrain ».

« Les boiteries constituent la 3e maladie en élevages bovins laitiers après les mammites et les problèmes de reproduction. Il est primordial de les détecter précocement afin de les traiter rapidement », expliquent les experts* qui ont élaboré le nouveau site internet « boiteries-des-bovins.fr ».

Le premier réflexe à avoir est d’identifier les vaches qui boitent, même légèrement, et de soulever rapidement le pied de manière simple et sécurisée. « Ensuite, un parage fonctionnel permet de rétablir les aplombs et de repérer la présence éventuelle de lésions. Cette opération nécessite d’être formé pour acquérir des gestes précis. Si ce n’est pas le cas, le risque est d’aggraver le problème ou de se blesser. » La formation est également indispensable pour reconnaître les lésions. « Sinon il faudra faire appel à un pédicure ou un professionnel. »

Stop au réflexe antibiotique

La plupart des lésions ne demandent pas de traitement antibiotique par voie générale. Seul le panaris (forte boiterie brutale avec un enflement symétrique, rouge et chaud du pied) en nécessite un. Dans la plupart des cas, un parage curatif, avec ou sans pose d’une talonnette, convient. Pour certaines lésions de Mortellaro (dermatite digitée), après nettoyage du pied, un traitement local antiseptique ou antibiotique s’impose.

Le site contient plusieurs chapitres tous riches d’informations, avec de nombreuses photos et des vidéos instructives : origine des boiteries, anatomie et mécanique du pied, prévention, détection d’une vache boiteuse, conduite à tenir face à une boiterie et formations possibles. À découvrir notamment, le schéma interactif du pied dans la partie « Reconnaître et gérer les lésions ». En cliquant sur la zone du pied altérée, les différentes lésions possibles apparaissent. En continuant à cliquer, on découvre la description de la lésion et sa gravité et en allant plus loin, les causes, les traitements et la prévention.

Des solutions et des réponses aux questions…

Dans la partie « gestion collective », l’intérêt du parage préventif pour la maîtrise des boiteries est rappelé. « Chaque animal dans le troupeau devrait avoir ses pieds levés, inspectés, et si nécessaire parés, au moins une fois par an. » Des solutions sont aussi apportées pour la gestion des maladies infectieuses (fourchet et Mortellaro) : pédiluves sous forme de bac rempli de désinfectant, pédiluves à sec, tapis de mousse imprégnés de solution désinfectante, pulvérisations et système de mousse produite juste avant usage.

Avec un palan ou une cage de contention, les différents dispositifs possibles pour lever le pied des vaches sont par ailleurs présentés de manière détaillée et illustrée, avec les avantages, les inconvénients et points de vigilance. « Tous les systèmes sont efficaces s’ils sont utilisés correctement et de manière sécurisée », soulignent les experts.

* Des experts de l’Association nationale des pédicures bovins, du CFPPA du Rheu, du Cniel, de FCEL, de GDS France, de l’Inra, de l’Institut de l’élevage, d’Oniris et de la SNGTV ont collaboré sur ce projet financé par le Cniel.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer