FinistèreMachinisme et équipements

Tronçonneuse : comment éviter le massacre

Que ce soit pour élaguer, abattre un arbre ou couper du bois pour le chauffage, la tronçonneuse se révèle indispensable. Encore faut-il ne pas se tromper et choisir des équipements qui correspondent le mieux à ses besoins et, bien sûr, à sa sécurité. Gérard Simon, responsable du rayon motoculture au Point Vert de Lannilis (29) apporte ses conseils.
Gerard-Simon
Gérard Simon, responsable motoculture et service après vente, au Point Vert le Jardin de Lannilis, attache beaucoup d’importance à conseiller au mieux les clients et adhérents, en particulier sur les équipements de sécurité (en promotion actuellement).

Quels sont les critères à prendre en compte pour choisir une tronçonneuse ?

Avant tout achat, il est important de connaître et d’évaluer ses besoins. Vous n’achèterez pas la même tronçonneuse si vous voulez couper du bois de chauffage ou simplement débiter quelques branchages de taille. Il y a beaucoup d’informations importantes à prendre en compte avant d’investir. Le choix dépendra en effet du type de travaux, du diamètre et du type de bois à tronçonner, de la fréquence d’utilisation, du budget, sans oublier le confort d’utilisation et, très important, la sécurité. L’aspect fiabilité et garantie est aussi à prendre en considération. Entre nous, j’essaie toujours de proposer des machines, qui ne me reviendront pas en réparation dans le cadre du service après vente.

Électrique ou thermique ?

Pour les agriculteurs, les tronçonneuses électriques sont souvent moins adaptées, car moins puissantes, dépendantes d’une prise électrique ou limitées en autonomie de batterie. Elles sont toutefois plus légères et moins bruyantes.

Pour une tronçonneuse thermique, quelles sont les caractéristiques techniques à prendre en considération ?

En fonction de l’usage et du type de bois à tronçonner, il faut vérifier le couple du moteur, c’est-à-dire, à la fois la cylindrée et la puissance. En général, pour un arbre feuillu d’une densité moyenne, il faut avant tout être attentif à la puissance du moteur alors que si vous avez besoin de tronçonner un arbre plus dur, vous devez aussi veiller à ce que la cylindrée soit relativement élevée. Les petites tronçonneuses font en général entre 25 cm3 et 35 cm3. Les modèles les plus puissants pour amateurs avertis, comme les agriculteurs, font entre 35 et 50 cm3. Notez cependant que plus la cylindrée est élevée, plus la machine est lourde… Un autre point à vérifier est la vitesse de coupe, plus cette vitesse est rapide, plus la coupe sera efficace et précise.

Quelle longueur de coupe pour quel usage ?

Un guide-chaîne compris entre 35 et 50 cm suffit en général pour effectuer la majorité des travaux d’abattage et de débitage. Pour des chantiers aériens d’élagage, une élagueuse de moins de 30 cm de longueur de chaîne, légère et maniable, peut être utile.

tronconneuse
La tronçonneuse PS 4605-45 Dolmar, en promotion dans les Point Vert et Magasin Vert, est un bon compromis pour un usage mixte, qui satisfera en particulier les agriculteurs qui recherchent performance, fiabilité et facilité d’utilisation.

Et l’ergonomie ?

Souvent peu considéré lors de l’achat, ce critère est pourtant important. La prise en main doit être confortable, le poids en relation avec votre force physique. Un bon équilibrage implique que lorsque vous tenez la tronçonneuse par la poignée du dessus, elle doit rester à peu près à l’horizontale.

Par ailleurs, pour rendre leur utilisation plus facile, les tronçonneuses sont équipées d’une foule d’accessoires et de systèmes à prendre en compte lors de l’achat, comme les systèmes d’aide au démarrage, de frein de chaîne, de lubrification, la facilité de nettoyage ou d’accès au filtre… Le choix dépendra de vos besoins et du confort d’utilisation recherché.

Quels équipements de protection conseillez-vous ?

Je pars du principe qu’il vaut mieux prévenir que guérir. Et en matière de tronçonneuse, le risque est bien réel quel que soit le choix de votre modèle. Il s’agit d’un instrument dangereux par lui-même mais aussi par les projections qu’il provoque. Et s’il y a bien un domaine sur lequel il est conseillé d’éviter de faire trop d’économies, c’est bien la sécurité ! L’utilisation d’une tronçonneuse impose de s’équiper de vêtements de protection adéquats. Un casque forestier, par exemple, vous protège à la fois des chocs sur la tête, du bruit, mais aussi des projections de particules de bois. Pour vous prémunir des risques de coupures, optez pour un pantalon, des manchettes et de gants anti-coupures dont les fibres croisées bloquent, en cas de contact, la rotation de la chaîne. Enfin, ne pas oublier les chaussures de sécurité pour éviter les écrasements et de glisser.

 

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer