DossiersTop

Performance du système fourrager en viande bovine

Représentant le 2e poste de charges après les coûts de mécanisation, l’alimentation reste un pilier de réussite en viande bovine. Des disparités importantes (et donc des pistes de progrès) existent en terme de coûts pour des systèmes de production similaires. Selon les chiffres du réseau viande bovine en naisseur-engraisseur (Bretagne, Pays de la Loire et Deux-Sèvres), la taille des structures a fortement progressé sur les 15 dernières années, avec une forte augmentation de la productivité en viande.

Mais ces progrès ont été annulés par la hausse des charges liées à la mécanisation, mais aussi au coût alimentaire. Les stocks fourragers se sont accrus et l’enrubannage a fait sa place. Les quantités de concentrés ont aussi progressé. L’analyse des chiffres montre que plus que l’augmentation de la productivité, c’est la conduite d’élevage et la performance du système fourrager qui font la différence.

Au sommaire de ce dossier :

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer