En bref

Communication chez les plantes : un nouveau mécanisme qui pourrait être purement mécanique

Des chercheurs de l’Inra, du CNRS et d’Aix-Marseille Université ont mis en évidence un nouveau mécanisme de communication entre les différentes parties d’une plante qui pourrait être purement mécanique, a indiqué l’Inra le 10 octobre. Il serait basé sur la propagation d’une surpression hydraulique, dans la sève, générée par la flexion de la plante. Dans la nature, les plantes sont constamment soumises à des sollicitations mécaniques comme le vent. Les chercheurs ont constaté que les plantes soumises au vent ont une tige ou un tronc plus trapu (moins haut et plus large) et un système racinaire plus fourni. Une mise en évidence qui pourrait intéresser entre autres les forestiers et les horticulteurs.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer