Dans les archives de Paysan Breton

Le 4 septembre 1976 : ça s’arrose

Dans les archives de Paysan Breton :

Il y a pas mal d’enfants – et aussi quelques adultes – qui vont rêver désormais de passer leurs vacances à Carnac : c’est la première commune de France où, de restrictions en restrictions, on a fini par demander aux gens de ne pas se laver. Ou presque : mais ne fignolons pas.

Cela n’aurait peut-être pas attiré l’attention si le maire de Carnac n’était en même temps ministre de l’Agriculture ; ce qui en cette année de sécheresse lui fait bien des soucis à la fois, à peu près autant que les agriculteurs. Heureusement, il a la réputation d’un homme propre : il n’est pas de ceux qui s’en lavent les mains.

Quelques vacanciers, ignorant qu’il y a en France cette année  une sécheresse exceptionnelle (vous savez, les paysans se plaignent toujours, mais il ne faut pas les croire) se sont présentés à la mairie pour protester contre la fermeture des conduites d’eau 23 heures sur 24. Style : nous payons des impôts, donc nous exigeons.

Raisonnement intéressant et généreux. Ces gens-là doivent avoir des demi-frères en vacances à la Guadeloupe qui vont trouver le maire pour exiger qu’il fasse cesser cette intolérable cavité volcanique.

Le maire n’était pas là : il avait pas mal à faire à Paris ces temps-ci. Mais une poignée d’irréductibles, qui ne croyaient pas plus à son absence qu’à celle de la pluie, sont allés en délégation à son domicile. Ils n’y ont trouvé que sa femme qui travaillait dans le jardin. Elle ne les envoya pas au bain mais elle les a reçu avec la sécheresse qui s’imposait. Pourtant le savoir-vivre l’emporte, et elle leur a offert un verre : mais un verre d’eau. Pas de quoi noyer leur chagrin. Elle est même allée jusqu’à remplir leurs bidons et leurs gourdes, car c’était l’heure où l’eau était ouverte, et ils étaient venus avec des gourdes (des vraies pas des gourdes bidons).

Ils s’en sont retournés alors et c’est dommage. S’ils avaient eu un peu de dignité, ils auraient vidé leurs gourdes sur les plates-bandes en repartant. Mais elle ne pouvait quand même pas leur donner le tuyau sur la meilleure manière d’arroser ! Neventer

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer