CulturesTop

Estimer le prix du maïs fourrage

Le seul examen de l’appareil végétatif peut être trompeur. Il est donc nécessaire d’estimer le rendement au champ en se basant sur le nombre de grains au m². Il faut pour cela réaliser les mesures dans une ou plusieurs zones représentatives de la parcelle en comptant le nombre d’épis par m² et le nombre de grains par épi. Il convient ensuite d’évaluer le produit brut par hectare qui correspond au prix payé au producteur (net de taxes et séchage) multiplié par le rendement. À ce produit brut, il faut ajouter une plus-value pour l’enlèvement des « pailles » (120 à 140 €/ha) et déduire les frais non engagés par le vendeur, à savoir la récolte et le broyage des pailles (130 à 150 €/ha) ainsi que le transport (50 €/ha).

Exemple : Pour un rendement estimé à 80 quintaux par ha (ou 14 t MS/ha) et un prix payé au producteur de 15 €/q (auquel il faut déduire le coût de séchage, 2,5 à 3 €/q), le prix de la transaction est de : (12,5 €/q x 80 q) + 130 € – 140 € – 50 € = 940 € par ha, soit environ 67 € par tonne de MS sur pied.  Dans la pratique, un maïs « normal » riche en grain, entre 30 et 35 % MS plante entière, avec un appareil végétatif présentant des feuilles vertes (au moins 0,90 UFL par kg de MS) se négocie plus cher qu’un maïs pauvre en grains et/ou à faible développement. Et bien entendu, la concurrence locale pèse sur les prix…

Source
Arvalis
Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer