Élevage

Conseil de saison : Rentrer les jeunes génisses

C’est la période où les jeunes génisses laitières peuvent décaler très vite en pâture. Un manque d’herbe de qualité peut se faire sentir sur la croissance ; d’autant plus rapidement que les animaux sont jeunes et que les conditions météorologiques sont dégradées. Les très jeunes animaux nés à la fin de cet hiver et au début du printemps doivent déjà être rentrés ou avoir accès à la stabulation où ils recevront du fourrage complémentaire et des concentrés (1,5 kg).

Pour les génisses de première année de pâturage, nées l’été et l’automne dernier, un apport de foin est conseillé pour ralentir le transit en cas de pluie. Pour un vêlage précoce, il est judicieux de réaliser un apport de concentrés pour compenser la capacité d’ingestion réduite des génisses d’un an. Un apport quotidien de 0,5 à 1 kg de 80/20 (80 % de céréales et 20 % de correcteur azoté), sans oublier le minéral, suffit. Pour des vêlages plus tardifs, l’apport de concentré n’est pas nécessaire.

Compte tenu des pluies des dernières semaines, la croissance de l’herbe devrait atteindre, voire dépasser les 30 kg MS/ha tant que les températures maximales restent autour de 20 °C et que les minimales avoisinent les 10 ° C. Ce qui est à nouveau le cas depuis le 24 septembre comme l’indiquent les stations météo du réseau Paysan Breton. Si cette période favorable perdure, la saison de pâturage pourra donc se prolonger en veillant à sortir les animaux des parcelles quand la hauteur d’herbe est de 5 cm.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer