Machinisme et équipements

Comment éviter les risques d’incendie des engins de récolte

Afin d’éviter qu’un incendie ne se déclare lors des travaux de récolte ou au moment du remisage hivernal, quelques règles sont à respecter pour préserver la sécurité des personnes et des biens.

Alors que les moissons des céréales à paille d’hiver (orge, blé) et les récoltes sur les parcelles de céréales à paille de printemps, et de protéagineux (pois, féverole,…) ont pris fin. Les moissonneuses-batteuses sont encore à pied d’œuvre dans les champs de sorgho, de tournesol puis de maïs jusqu’au mois de novembre, puis elles seront remisées en vue de la prochaine campagne. Les moissonneuses-batteuses sont une source permanente d’inflammation.

Les chaleurs estivales, l’accumulation de paille et de poussières sur les axes, poulies, systèmes d’échappement peuvent aggraver le risque. Afin d’éviter qu’un incendie ne se déclare lors des travaux de récolte ou au moment du remisage hivernal, quelques règles sont à respecter pour préserver la sécurité des personnes et des biens ; un nettoyage avant remisage et un entretien du matériel (tracteurs, moissonneuses-batteuses, presses…) entre chaque récolte sont primordiaux.

Des feux de récolte qui mettent en cause les machines agricoles

L’utilisation d’une moissonneuse-batteuse génère un risque d’incendie avec une possible propagation du feu aux champs voisins et aux fourrages. Les cas les plus fréquents rencontrés sont :

  • les feux de poussières ou déchets accumulés sur les organes d’échappement…,
  • les feux de courroies échauffées faute d’un graissage suffisant,
  • les feux de paille : au contact de surfaces chaudes (roulements, pot d’échappement…).

Des incendies lors du remisage du tracteur

Même à l’arrêt, les matériels automoteurs représentent une source de départ d’incendie (tuyau d’échappement brûlant, projection d’étincelles, court-circuit électrique consécutif à un lavage du moteur par un jet haute pression…).

Quelles précautions prendre

Pour prévenir l’incendie d’un tracteur ou d’un automoteur, l’entretien régulier reste l’un des meilleurs moyens : avant, pendant la récolte ainsi qu’au moment du remisage. Cela passe aussi par le respect de mesures de sécurité.

  • Avant la récolte :
    • État général de la machine et nettoyage : privilégier le nettoyage par air comprimé des moteurs, faisceaux électriques et pièces en mouvement.
    • Intégralité des fils : un fil dénudé peut s’échauffer et provoquer un incendie.
    • Pour les moissonneuses-batteuses : remplissage des graisseurs et rétention des courroies et chaînes.
  • Lors de la récolte :
    • Nettoyage des filtres à air,
    • Remplissage des graisseurs,
    • Nettoyage des poulies, prises d’air, radiateur,
    • Surveillance des voyants de température et d’échauffement,
    • Évacuation des débris de pailles,
    • Graissage des articulations et paliers (round balleurs),
    • Installation d’un pare-étincelles sur les organes d’échappement,
    • Installation d’un extincteur à poudre de 2 kg dans la cabine du tracteur et d’un extincteur à eau pulvérisé (6 litres) pour la moissonneuse-batteuse.
  • Lors du remisage hivernal :
    • Nettoyage de l’ensemble des organes des automoteurs,
    • Stationnement des machines sur un sol propre et un hangar fermé (éviter la proximité avec des produits combustibles : stockage de paille ou de fourrages…), en enlevant systématiquement la clé de contact,
    • Montage d’un coupe-batterie sur les engins non équipés (réduction du risque incendie pendant le remisage hivernal),
    • Présence d’un extincteur à poudre de 9 kg sur le lieu de stationnement des engins.
Source
Groupama
Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer