ÉlevageTop

Conseil clôture électrique : des châtaignes aux normes

Qui sait vraiment que l’installation d’une clôture est régie par une circulaire de 1948, modifiée en 1965 ? Ainsi, il est formellement interdit d’électrifier un fil barbelé. Une pancarte aux normes (10 X 20 cm et texte de 25 mm de haut) doit être installée tous les 50 m au moins. Et, avant d’installer une clôture, tous les agriculteurs doivent théoriquement faire une déclaration en mairie, accompagnée d’une attestation de conformité du dispositif d’alimentation avec un modèle homologué !

Par mesure de sécurité, le poste doit être fixé dans un endroit éloigné d’un environnement inflammable (paille, bois, poussière…). Un court-circuit ou une explosion du poste sous l’effet d’un orage peut en effet provoquer un incendie.

Il ne faut jamais avoir la mauvaise idée de connecter un deuxième électrificateur sur une même clôture pour imaginer augmenter la puissance : un électrificateur est rarement inefficace parce qu’il est trop faible, mais presque toujours parce que la clôture est mal conçue ou mal entretenue.

À noter que la prise de terre est l’élément déterminant de l’efficacité de la clôture : il est conseillé d’enfouir 3 tiges métalliques de 1 m reliées entre elles et séparées de 3 m. La prise de terre doit être installée à 10 m au moins de la terre du circuit « 230 volts » du bâtiment.

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer