CulturesTop

Colza : viser 8 feuilles à l’entrée de l’hiver

Les conditions d’implantation sont primordiales pour réussir une levée homogène et rapide des colzas.

Le rendement potentiel du colza est conditionné par l’état des plantes à l’entrée de l’hiver. L’objectif est de garantir la croissance du pivot d’environ 15 cm à cette période. À mi-novembre, la culture doit avoir au moins 8 feuilles, 8 mm de diamètre au collet et aucune élongation de la tige.

Semer à la date optimale

Pour attendre cet objectif, le semis se raisonne en fonction des séquences de réhumectation des sols et des dates habituelles des interventions. Bien attendre un bon ressuyage des sols afin de semer le colza dans de bonnes conditions. Le pivot de colza est sensible au lissage ou au compactage des sols provoqués par les travaux du sol à l’interculture ou au semis. L’état d’humidité des sols est un facteur déterminant de leur sensibilité au tassement. La réalisation d’un test bêche peut aider au diagnostic de zones de compaction déjà présentes sur le haut du profil mais aussi pour évaluer l’état de ressuyage des sols.

La période de semis conseillée dans l’Ouest est du 20 août à début septembre. 
La précocité est à adapter au milieu (sols argileux, argilo-calcaire), aux types de semis (plus précoce en semis direct, en colza associé), aux risques au risque d’adventices (couverture rapide du sol), altises et charançon du bourgeon terminal (colza en phase de croissance dynamique lors de l’arrivée des insectes) et limaces. Le semis est plus tardif en situation d’apports organiques.

Les dégâts de limaces doivent s’anticiper

C’est au moment de la levée que le colza est le plus vulnérable aux limaces. Une simple averse de pluie, si le temps reste couvert, peut déclencher une activité de ces ravageurs et permettre des déplacements en surface du sol au plus mauvais moment.

Pour lutter contre les limaces, on dispose d’un ensemble de moyens permettant de réguler les populations :
• Travailler le sol : tout travail du sol peut s’avérer bénéfique pour lutter contre les limaces. Avec le travail superficiel, on perturbe l’horizon où se trouvent la majorité des populations ;
• Éviter les mottes, sinon rouler ;
• En situation à risque, semer tôt : sur colza, les semis tardifs sont généralement les plus exposés car plus il faut de temps à un colza pour atteindre son stade limite de sensibilité (3-4 feuilles) plus le risque d’attaque grave est important. En situation à risque, il est donc conseillé de semer en début de date optimale.

Source
Terres Inovia
Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer