Energies et environnement

L’alpha et l’oméga 3 du futur

Bénéfique tant pour la santé des animaux que pour celle des humains qui les consomment, la démarche Bleu-Blanc- Cœur a également un impact positif sur les émissions de méthane. Une contribution à la réduction d’un des principaux gaz à effet de serre qui est valorisée, grâce, notamment, au partenariat conclu avec le Crédit Mutuel de Bretagne.

« Quand la terre est respectée, quand les animaux sont bien nourris, l’homme mange mieux ! » C’est de ce constat simple qu’est née, en 2000, l’association Bleu-Blanc-Cœur. Des agriculteurs, des scientifiques, des consommateurs, des marques et des médecins ont planché collectivement pour mettre en place ce qui est devenue la première démarche d’intérêt nutritionnel et environnemental reconnue par l’État.

Aujourd’hui, plus de 1 000 produits arborent le logo distinctif de la fleur avec une pétale verte en forme de cœur. Cela va des produits laitiers à l’huile, en passant par la viande, le pain, les œufs, la charcuterie et même… la glace. À travers cette marque, véritable signe de ralliement, le consommateur se voit offrir plusieurs garanties. Les adhérents engagés dans la démarche Bleu-Blanc-Cœur répondent, en effet, à un cahier des charges strict, avec des obligations de moyens et de résultats.

Au programme : introduction dans l’alimentation des animaux de sources naturelles en oméga 3 (graines de lin, luzerne, herbe…), limitation du soja, interdiction d’emploi de certaines substances comme l’huile de palme, mais aussi respect de l’environnement et bien-être animal. Le tout contrôlé régulièrement par des audits et des déclarations de matières, permettant ainsi d’assurer une traçabilité de la qualité tout au long de la chaîne alimentaire.

Les équipes en charge de la RSE et du marché de l'agriculture au CMB se sont mobilisées avec l'association Bleu-Blanc-Cœur et des producteurs locaux pour organiser une journée de sensibilisation sur l'alimentation saine.
Les équipes en charge de la RSE et du marché de l’agriculture au CMB se sont mobilisées avec l’association Bleu-Blanc-Cœur et des producteurs locaux pour organiser une journée de sensibilisation sur l’alimentation saine.

Des atouts multiples

La démarche présente un intérêt direct pour les éleveurs qui témoignent des bénéfices de l’alimentation Bleu-Blanc-Cœur sur la santé de leur cheptel : fécondité augmentée, baisse des frais vétérinaires, meilleure immunité…

Elle profite également à la santé des consommateurs, qui trouvent là des aliments naturellement riches en oméga 3 – les fameux acides gras polyinsaturés -, ces « bonnes graisses » qui sont la clé de voûte du régime crétois. Parallèlement, en diversifiant l’alimentation de leurs animaux, les éleveurs participent au retour de cultures (herbe, lin, luzerne, féverole…) qui avaient peu à peu disparu au profit du blé et du maïs.

Autre conséquence positive pour l’environnement : la diminution des émissions de méthane. Ce gaz, dont l’effet de serre est 25 fois supérieur à celui du dioxyde de carbone, est émis naturellement par les ruminants lors de la digestion. Mais des études menées en lien avec l’Inra ont démontré qu’en nourrissant les vaches avec des sources végétales naturellement riches en oméga 3, les rejets de méthane des animaux étaient diminués d’environ 15 %.

Des économies valorisées

Le dispositif Eco-Méthane initié par Bleu-Blanc-Cœur permet de comptabiliser le méthane « économisé », via une méthodologie basée sur la mesure des acides gras du lait. La démarche, reconnue par le ministère de l’Écologie et les Nations unies, valorise également les émissions de gaz à effet de serre ainsi évitées en offrant une compensation financière aux éleveurs.

Le Crédit Mutuel de Bretagne, à travers le partenariat conclu la semaine passée, est le premier acteur bancaire à s’engager aux côtés de l’association. « Cet accord est le fruit de discussions engagées il y a 18 mois, explique Philippe Rouxel, directeur général du CMB. Nous sommes fiers d’être aux côtés des membres de l’association Bleu-Blanc-Cœur, ce sont des précurseurs dans leur domaine. Au CMB, nous avons la volonté d’accompagner les femmes et les hommes porteurs de projets de développement d’une agriculture durable et responsable qui profite à tous ».

Philippe Rouxel, directeur général du Crédit Mutuel de Bretagne, et Jean-Pierre Pasquet, co-président de Bleu-Blanc-Cœur, ont signé une convention de partenariat. L'établissement coopératif et mutualiste va octroyer à l'association une somme qui servira à rétribuer les éleveurs bretons engagés dans le programme Eco-Méthane visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre.
Philippe Rouxel, directeur général du Crédit Mutuel de Bretagne, et Jean-Pierre Pasquet, co-président de Bleu-Blanc-Cœur, ont signé une convention de partenariat. L’établissement coopératif et mutualiste va octroyer à l’association une somme qui servira à rétribuer les éleveurs bretons engagés dans le programme Eco-Méthane visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Jean-Pierre Pasquet, éleveur laitier bretillien et co-président de Bleu-Blanc-Cœur, souligne que « l’association s’engage à redistribuer le budget alloué par le Crédit Mutuel de Bretagne aux éleveurs engagés dans Eco-Méthane. La Bretagne est l’un des berceaux de l’élevage français, ce soutien est un signe fort qui encourage la production de la qualité mesurée jusqu’au bout de la chaîne alimentaire. Nous pouvons tous agir pour construire les modèles agricoles de demain bons pour les animaux, la terre et les hommes ». La preuve par l’exemple !

La santé au menu
À l’occasion de la signature du partenariat entre le Crédit Mutuel de Bretagne et l’association Bleu-Blanc-Cœur, les salariés du groupe coopératif et mutualiste ont été sensibilisés aux bienfaits d’une alimentation saine. « Nous avons pensé que la meilleure façon de le réaliser était de proposer une dégustation de bons produits et des échanges avec des éleveurs », explique Florence Marchand, chargée de l’animation RSE.

À l'occasion de cette journée de sensibilisation, le restaurant d'entreprise proposait une carte aux couleurs Bleu-Blanc-Cœur.
À l’occasion de cette journée de sensibilisation, le restaurant d’entreprise proposait une carte aux couleurs Bleu-Blanc-Cœur.

Au menu pour quelque 2 000 salariés : un petit-déjeuner composé de pancakes, pain à la farine de lin, beurre, yaourts et jus de pomme. Le tout estampillé Bleu-Blanc-Cœur, bien sûr. Pour le déjeuner, le restaurant d’entreprise s’est mis au diapason en intégrant à sa carte des produits locaux « BBC ». Toujours dans le même esprit, une diététicienne de « Aux goûts du jour », association spécialisée dans l’information alimentaire, et des producteurs des environs étaient présents au coin café de la cafeteria pour renseigner et dialoguer avec le public. La discussion fut, elle aussi, bien nourrie, thématique oblige.

Jean-Yves Nicolas

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer