ÉlevagePolitique et Syndicalisme

“Le porc restera prisé là où le niveau de vie monte”

Extrait des vœux de François Pot, président du Marché du porc breton (MPB).

« L’export a été le poumon du commerce en 2016. Autant on peut s’inquiéter de la baisse de consommation de la viande en France et du manque d’animation dans les magasins, autant le porc restera prisé dans les pays où le niveau de vie monte. La Chine en est le parfait exemple. En 2017, nous verrons l’application du décret sur l’étiquetage des viandes qui doit être une réelle avancée pour tous les maillons de la filière, notre client final, le consommateur étant demandeur…

Par ailleurs, je rappelle que le MPB associé à Uniporc sont les clés de voûte de l’équité entre producteurs et industriels. Je m’inscris bien évidemment auprès de mes collègues présidents de groupement qui appellent unanimement à con-solider les apports sur le catalogue du cadran et je lance un appel à l’outil d’abattage non signataire de la convention de marché à reconsidérer sa position pour rejoindre notre organisation collective.

Optimisme et prudence seront mes mots de conclusion. Optimisme car les fondamentaux pour le commerce sont au vert : fluidité, prix compétitif, demande pays tiers… Mais prudence au regard de l’année électorale qui s’ouvre, de la peste porcine africaine à l’est de l’Europe, de la baisse de consommation… À nous, responsables professionnels, chefs d’entreprise, chacun dans son rôle de manœuvrer pour apporter aux producteurs la lisibilité qu’ils attendent depuis longtemps pour pouvoir investir dans leur outil et le rendre pérenne et compétitif pour l’avenir. »

Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer