Côtes d'ArmorMachinisme et équipements

Avec une tronçonneuse, se protéger est indispensable

À Saint-Barnabé, le spécialiste Robert Dantec a rappelé les enjeux de l’usage en sécurité de la tronçonneuse. À commencer par le choix et le port d’équipement de protection.

Mardi 29 novembre, à Saint-Barnabé, les élus, locaux MSA ont organise une journée dédiée à la prévention des risques lors de l’utilisation de la tronçonneuse. Plus d’une quinzaine d’agriculteurs de la zone ont pris part à ce rendez-vous technique animé par le formateur Robert Dantec.

En préambule, le spécialiste est revenu sur l’importance des équipements de protection. « Porter un pantalon de sécurité est indispensable. Les fibres à l’intérieur sont capables d’arrêter la chaîne avant qu’elle ne touche la jambe. Rappelons-nous que presque tous les accidents de tronçonneuse arrivent juste au-dessus du genou gauche » a martelé l’intervenant qui recommande les produits « salopettes » qui glissent moins et sont plus adaptables à différents gabarits.

Outre insister sur le choix des équipements de protection, le formateur Robert Dantec erreurs à éviter lors de l’abattage d’un arbre, et donne des recommandations sur l’entretien et l’affûtage.
Outre insister sur le choix des équipements de protection, le formateur Robert Dantec erreurs à éviter lors de l’abattage d’un arbre, et donne des recommandations sur l’entretien et l’affûtage.

Des pieds à la tête

Les pieds doivent également être protégés car il arrive que la tronçonneuse glisse ou saute… Pour cela, on trouve sur le marché deux types de solutions : les chaussures anti-coupures ou les sur-bottes. Le spécialiste conseille fortement les chaussures « plus pratiques » que les sur-bottes « qui peuvent se prendre dans les ronces ».

Sans oublier le casque dont la visière est efficace dans les cas où la tronçonneuse saute en direction du visage de l’opérateur. Il existe également des manchettes pour protéger les bras, mais Robert Dantec rappelle que leurs fibres, plus courtes, sont beaucoup moins efficaces que celles d’un pantalon face à la chaîne de la tronçonneuse.

340 € pour être bien protégé
Robert Dantec a détaillé le budget nécessaire pour acheter les principaux équipement de protection. « Il faut compter 100 € pour le pantalon, 200 € pour une paire de chaussures anti-coupures et 40 € pour un casque. » Dans l’assemblée, certains jugent la facture un peu salée pour « au maximum 10 jours de chantier par an ». Le spécialiste voit les choses autrement : « Si on utilise bien sa tronçonneuse, ce matériel de protection peut durer 20, 30 ou 40 ans… »

Tom Siallagan

Robert Dantec, en collaboration avec les élus MSA, anime une nouvelle journée de formation (9 h 30 – 16 h 30) à L’Hermitage-Lorge, mardi 6 décembre. Apport théorique en salle puis mise en pratique sur le terrain. Apporter son matériel (tronçonneuse, équipements de protection). Infos et inscription : 06 73 98 17 57
Mots-clés

Peut vous intéresser

Bouton retour en haut de la page
Fermer